Sloft MagazineLa Sélection SloftSloft ProjetsSloft StudioContact
Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²
À LA UNE
L'édito

L’appel de la pinède. C’est ce qu’a ressenti ce couple de sexagénaires, habitant en banlieue parisienne et bénéficiant déjà d’une résidence secondaire à la montagne. Les propriétaires souhaitaient trouver un pied à terre au bord de l’eau pour y passer du bon temps à la retraite et y recevoir amis et famille. Ils ont alors craqué pour cette résidence privée, ancien restaurant d’un hôtel 3 étoiles de la côte méditerranéenne, située à Bandol !


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

C’est l’histoire d’une micro-migration. Celle de deux beaux oiseaux, Mathias et Geoffrey, qui s’envolent de leur perchoir rue du Château d’eau, pour se poser à quelques centaines de mètres, dans le quartier Popincourt. Au 5ème étage d’un immeuble des années 1850. Avec leur chat Mireille dans les bagages.


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Paris 18. Un arrondissement vibrant de Paris. On l’aime pour son brin de folie, son dynamisme. Mais aussi pour son côté bohème, sa Butte, ses rues chargées d’anecdotes historiques et artistiques. Il est exactement à l’image de l’appartement que l’on vous fait découvrir aujourd’hui. Typiquement parisien, mais repensé avec audace.


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

C’est en décorant qu’on devient décorateur. Cette transposition du célèbre adage s’applique très bien à la démarche d’Adrien & Grégory, le couple fondateur d’Atelier Marius. Tout commence il y a quelques années, quand Adrien emménage chez Grégory dans son appartement de Colombes. Il travaille à la célèbre librairie Taschen de la rue de Buci, prisée des professionnels de l’image. Il débarque chez son compagnon avec une immense collection de livres. Comme ils prennent beaucoup de place et que la ville lui plaît, ils achètent ensemble un trois-pièces dans une zone pavillonnaire pleine de charme avec ses maisons du XIXème et du début du XXème siècle.


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Il est 9h30 quand nous arrivons sur le lieu de notre reportage et le Sentier est déjà bien éveillé. Des livreurs passent et repassent sous des portes cochères en poussant des diables, quelques professionnelles papotent dans les recoins et des patrons de boutique commentent les allées et venues. Nous prenons une photo de la façade « C’est pour acheter ? » « Non, non, juste pour visiter ! »


En savoir plus...
Et aussi ...

Le + de Sloft Magazine : retrouvez tous les objets identifiés dans nos reportages.

Le “+”, notre bibliothèque d’objets