Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²
À LA UNE
L'édito

L’histoire d’un jeune couple qui a l’oeil et repère très vite le potentiel d’un appartement sombre et peu avenant et qu’il va falloir entièrement meubler. Ca tombe bien Ambroise est le fondateur de la galerie Golden Age, spécialisée dans les pièces vintage des années 70, 80. Autant dire qu’il s’y connaît en la matière et sait où chiner. C’est donc lui qui déniche, sélectionne. Et c’est Éléonore qui valide. Ca tombe bien, elle est éditrice. Choisir, valider, éliminer pour mieux élire, c’est son métier. Le résultat ? Un appartement qui ne ressemble à aucun autre, où des pièces de designers connus côtoient du mobilier IKEA (vintage !) dans un écrin aux parois colorées. À défaut d’y faire rentrer le soleil en grand, Ambroise et Éléonore ont illuminé leur espace par les teintes vives du design des années 80 dont il est garni !


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

C’est l’histoire d’un garage de quartier comme celle du cinéma dans la chanson d’Eddy Mitchel. Un jour le rideau de fer tombe. Et l’histoire s’arrête. Jusqu’à ce qu’un promoteur indépendant le récupère pour le transformer. En building supermarché ? Ici, ça sera plutôt des logements. La légende dit que c’est dans cet ancien garage Renault, à une rue de la porte de Clignancourt, que Jacques Mesrine y aurait fait réparer la voiture dans laquelle il trouvera la mort ! Parce que le promoteur doit faire son métier, il accroche un panneau “programme immobilier” sur la vieille porte en bois avec un numéro de portable. Jean, le futur maître des lieux, passe devant, voit le panneau, appelle le numéro, rencontre le promoteur, discute avec l’architecte, se projette et achète !


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Cette semaine on s’invite chez Cyril. On ne compte plus les vies de cet aventurier de l’existence, ni ses domiciles. Le dernier en date est à son image : éclectique, foisonnant et furieusement élégant. La réinvention et l’accumulation d’expériences valent aussi pour la décoration. C’est le gage d’un intérieur vivant et toujours surprenant !


Bonne visite !


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Chez Clara et Rémy on est passé de 46 m² pensés pour deux amants à 46 m² (re)pensés pour deux parents aimants ! Une transformation qui prouve bien que ce ne sont pas les mètres carrés qui comptent mais bien ce que l’on en fait !


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Cette semaine nous nous invitons chez Lawrence, jeune pianiste franco-américain qui a conçu tout son appartement autour de son instrument de travail. Un piano, voilà un objet qu’on n’achète pas sur un coup de tête, mais plutôt sur un coup de cœur. Et d’ailleurs, Lawrence ne se lasse pas du sien. Au contraire, sa complicité avec son instrument grandit tous les jours. Chez Sloft Magazine, nous aimons les rencontres durables avec les objets qui nous entourent !


Bonne visite.


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Cette semaine, nous tournons notre regard à l’Est. Au-delà du périphérique. Pantin, les Lilas, Bagnolet, autant de villes qui ne cessent de se transformer et offrent des opportunités intéressantes en termes d’habitat. C’est ce qu’a bien compris Olivier qui nous ouvre les portes de son très joli appartement de Pantin. “À l’Est et tout nouveau”, c’est le titre de notre nouvelle visite guidée !


Bonne visite !

Colette et toute l’équipe Sloft.


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Nous nous intéressons cette semaine à ceux qui franchissent les frontières pour élargir leur horizon. Laurent et Marie, parisiens dans l’âme ont osé traverser le périphérique pour s’installer à Saint-Denis. Ils sont devenus grandparisiens et ils adorent leur nouvelle vie.


Bonne visite !


En savoir plus...
Et aussi ...

Ca nous plaît : découvrez les objets qui retiennent notre attention

La boutique


À vous de jouer

Accueillir un reportage
Partagez avec la communauté Sloft votre intérieur