Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²
À LA UNE
L'édito

Chères lectrices et chers lecteurs,


À l’occasion des journées du patrimoine, nous vous ouvrons les portes d’une collection particulière, celle de Laurent Goumarre, homme de radio et passionné d’art contemporain. Il nous a invité chez lui pour l’exposition du peintre Cyril Duret à qui il a proposé de faire dialoguer plusieurs de ses œuvres avec celles de sa collection. Quand un appartement haussmannien devient furieusement contemporain, c’est Fondation Maison, dans Sloft Magazine. Bonne visite et bonnes journées du patrimoine !


Colette et toute l’équipe Sloft.


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Chères lectrices et chers lecteurs,


Avant toute chose, nous espérons tous chez Sloft Magazine que vous avez tenu le choc ! Après plusieurs jours ou semaines de déconnexion, le retour à la ville est souvent rude ! Il faut « rebrancher » les câbles, se reconnecter avec toutes ses obligations et activités. Rentrer, c’est poser ses valises. Et poser ses valises, c’est choisir de s’installer pour un temps dans un endroit à soi, havre de longue date, ou nouveau repère. Cécilia et Benjamin ont décidé de poser leurs valises à la Goutte d’Or à Paris dans un appartement qu’ils ont refait de fond en comble. Ils nous ouvrent les portes de leur adresse flambant neuve. Le triangle d’or n’a qu’à bien se tenir, la Goutte d’Or, c’est chic !


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Perché au sixième étage d’un immeuble de Courbevoie, l’appartement d’Agathe Madeline, co-fondatrice de l’agence de déco Rue des Roses, donne l’impression d’être tombé du ciel.


Lumineux, féminin, bohème et plein de bonnes idées il est le reflet des talents manuels de sa propriétaires et de son sens aigu de la composition, qu’elle soit florale ou murale !


Les plantes, une des passions de la maîtresse de maison composent le fil “vert” de cet intérieur apaisant, poétique et ultra inspirant que l’on vous fait découvrir.


Bonne visite !


En savoir plus...
À LA UNE
L'édito

Quand Mireille et Louis visitent ce lieu pour la première fois c’est un espace cloisonné et bas de plafond. Mais il est au situé au dernier étage de l’immeuble avec des combles qui semblent accessibles et des murs pas trop épais, “on doit pouvoir en faire quelque chose” se disent-ils.


La démolition leur donne raison et laisse place à un vaste plateau très lumineux avec une belle hauteur sous plafond sur lequel ils dessinent leur appartement. Accordons-nous un moment de calme et de lumière dans cet appartement au dernier étage d’un immeuble de 1900.


Prendre de la hauteur, c’est encore plus facile quand l’espace habité est un havre haut perché.


En savoir plus...
Et aussi ...

Ca nous plaît : découvrez les objets qui retiennent notre attention

La boutique


À vous de jouer

Accueillir un reportage
Partagez avec la communauté Sloft votre intérieur