Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Rencontre avec les fondatrices de Specimen Paris

Lucie et Lola réinventent l'herbier d'antan. "On voulait faire un herbier mais on n'en a pas trouvé !" Voilà comment a commencé l'histoire de Specimen_Paris, une marque qui a développé "un herbier et un presse-fleur, beaux et bien pensés, pour réaliser votre journal botanique". Idéal pour se détendre et se reconnecter à la nature. D'ailleurs, on n'imagine pas le nombre de plantes qui poussent en ville !

Derrière cette jeune marque se cachent deux directrices artistiques talentueuses. La première, Lucie, passionnée de jardinage. Fille d'un ingénieur agronome, elle a grandi au milieu des plantes et des haricots semés sur du coton mouillé. La seconde, Lola, céramiste et membre du collectif gangster dont nous vous avions fait découvrir l'atelier, Un atelier sorti de terre. Insatisfaites de l'offre d'herbiers disponible (il faut dire que c'est pointu), elles ont décidé de prendre les choses en main et de développer leur propre collection. Quand une main verte rencontre une main de sculptrice, cela donne Specimen_Paris

Le Portrait des fondatrices de Specimen Paris

Lucie et Lola, les fondatrices de Specimen devant le mur en liège qui leur sert de moodboard géant pour épingler leurs inspirations et leurs essais.

herbiers

L’Herbier et le Presse-Fleur Specimen: un kit tout-en-un pour créer son journal botanique.

Lexique

Etiquettes, bandelettes adhésives, mode d’emploi, mini lexique et tableau récapitulatif des feuilles et fleurs : l’herbier recèle toutes les astuces pour observer la nature et en conserver quelques précieux prélèvements.

Une feuille

Le Presse-Fleur: une alternance de papiers buvards et de cartons ondulés, le tout relié par deux caoutchoucs pour presser sa cueillette.

feuilles

Un échantillon de nature pressée.

herbier et planche

Une ré-interprétation de l’Herbier, avec des surprises graphiques qui viennent ponctuer les pages blanches. De quoi mettre en valeur ses créations.

Page de l'herbier

Un exemple de pages complétées : un dégradé de couleurs flamboyantes sur les feuilles d’automne. Une page de bandelettes pré-découpées est intégrée à la fin de l’Herbier.

L’Herbier à compléter soi-même, au fil de ses promenades.
Pois de senteurs et Myosotis, des planches d’herbier en séries limitées qui varient au fil des saisons.
le mur du salon

Un quotidien simple et douillet pour ralentir, s’émerveiller et transmettre.

Interview de Lucie et Lola, les co-fondatrices de Specimen_Paris
 
Sloft Magazine : Des herbiers en 2018, vraiment ? Racontez nous comment vous est venue cette idée !
Lucie et Lola : Tout commence autour d’un café un après-midi de l’été 2017. Lucie aime les plantes, elle en fait pousser sur sa terrasse, les taille, les bouture et voudrait en faire un album photo, mais elle ne se souvient jamais des noms. Lola, elle, s’intéresse beaucoup à la question de la nature dans la ville et à la tendance du jardinage urbain. On s’est dit qu’on pourrait faire un herbier rassemblant les plantes de Lucie. Problème : on n’a pas trouvé d’herbier qui nous correspondait vraiment. Ils étaient tous trop enfantins, pas vraiment adaptés à des adultes ou sinon très moches ! On se retrouve ensuite autour d’un deuxième café et on se dit “on n’a qu’à le faire nous-mêmes notre herbier !” et on l’appellerait “Specimen” ! Parce que “Specimen” ça sonne bien, c’est “naturel”, c’est positif, c’est unique ! Voilà, c’est comme ça que tout a commencé 🙂
 
Sloft Magazine : Alors, comment est-ce qu’on fait “soi-même” un herbier ?
Lucie et Lola : Nous sommes toutes les deux directrices artistiques, donc on adore concevoir des produits. L’idée d’un kit complet s’est assez vite imposée avec un presse-fleur pour faire sécher les fleurs et l’herbier pour les classer. Il a fallu ensuite choisir les différents papiers, les encres, les couleurs… On a fait beaucoup de tests aussi, notamment pour le presse-fleur. À l’ancienne, avec des vis papillons ? Ou alors plus léger, plus simple avec de gros élastiques ? On a du se poser des centaines de questions… Un peu comme quand on refait un appart’ ! On se dit qu’on va refaire un espace, mais très vite, on se retrouve face à une multitude de questions auxquelles on n’a pas forcément pensé : quelles poignées de portes ? Quels interrupteurs ? Quelles plinthes ? etc. Ce sont des détails mais qui sont en fait fondamentaux dans l’aspect final du produit. Petit à petit on est arrivé à un prototype dont nous étions ravies. Ensuite il a fallu trouver le bon imprimeur et maintenant on en a 1 000 en stock !
 
Sloft Magazine : Bravo ! Et comment écoulez-vous ce stock ?
Lucie et Lola : Nous avons eu la chance d’être épaulées dès le début de notre aventure entrepreneuriale par des amis qui ont monté la marque Kerzon. Ils avaient un stand chez Maison & Objet en janvier dernier sur lequel ils nous ont proposé d’exposer notre prototype. Les retours ont été très bon et on y a signé nos deux premières commandes. À partir de là, on a commencé à démarcher des boutiques. Et maintenant, les produits Specimen sont vendus dans une dizaine de points de vente dont notamment Welcome bio BazarDeyrolle, Les Raffineurs, Klin d’Oeil et sur notre site bien sûr !
 
Sloft Magazine : Quelles sont les prochaines étapes de Specimen ?
Lucie et Lola : On travaille sur de nouveaux produits bien sûr ! Après l’Herbier et le Presse-fleur on a voulu développer nos propres planches. Nous choisissons soigneusement des plantes que l’on presse et que l’on fixe nous-mêmes sur un fond graphique et coloré. Elles sont en série limitée. Là aussi, on a essayé de ré-inventer un objet que l’on trouvait un peu triste avec notre sensibilité artistique. Notre première série de planches est composée de Myosotis, de Pois de senteur et Silènes. Nous sommes aussi en train de réfléchir à faire des petits stickers dans l’esprit Specimen pour habiller les pots et les jardinières. Une jolie manière pour nos clients de nommer les plantes qu’ils ont chez eux. On se dit aussi qu’on aimerait faire des collaborations avec des marques, notamment avec des séries de planches développées pour elles ou de l’habillage de vitrines… Et puis, Lola est une talentueuse céramiste, c’est aussi un domaine que nous pourrions explorer avec Specimen ; des fleurs, des vases… donc pour répondre à la question, on a beaucoup d’idées !

Photographies : Fabienne Delafraye, Diaiwaie et Alcide Rioche
Texte : Grégoire, Specimen