Une discrète élégance

Une discrète élégance

On fait mentir l'adage qui dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés...Quoi de plus inspirant, lorsque l’on est un jeune architecte d'intérieur, que d’exercer ses talents sur son propre appartement ? Hier sombre, délabré et mal optimisé, ce 43 m² est devenu grâce à l’ingéniosité d’Hugues de Blignières, un écrin de malice où la luminosité incandescente souligne avec subtilité l’élégance à la française.

cuisine table à manger salon sel poivre Arne Jacobsen bougie crystal petits intérieurs inspiration déco

En installant la cuisine au cœur de la maison, Hugues souhaitait faire la part belle à sa passion pour la gastronomie. Mais pas question pour autant de polluer visuellement le salon-salle à manger avec des appareils électro-ménager disgracieux. Par un ingénieux système de placards dessinés sur mesure, ici, comme dans le reste de l’appartement, tout est là…mais rien ne se voit !

table bois acier salle à manger cendrier India Mahdavi table basse petits intérieurs

Le plateau de travertin de cette table basse chinée n’est pas sans rappeler celui utilisé pour la crédence Navona de la cuisine. On notera les larges lattes de parquet de chêne choisies à dessein afin de donner l’illusion visuelle d’un plus grand espace.

cendrier india madhavi designer table basse déco petits intérieurs

Comme un clin d’œil, Hugues a disposé sur la table basse un cendrier signé de l’architecte-designer India Mahdavi avec qui il a travaillé.

Sloft archi canapé salon liseuse baxter blade

Tandis qu’un miroir fait surgir comme par mirage une double fenêtre, le cuivre de l’altière liseuse à led Blade par Baxter P vient faire la paire avec le tabac blond du canapé.

liseuse blade petits intérieurs salon table à manger idées décos banc chêne acier

Cacher le radiateur sous la fenêtre avec une banquette aux multi-potentialités, excellente idée ! Que l’on veuille s’y asseoir ou y poser quelques objets précieux, elle se prête à toutes les expériences. A noter le détail de sa ligne verticale qui répond sans en avoir l’air à la table en métal chinée et aux bancs métal et bois de chez La Redoute Intérieurs.

perspective chambre cuisine salon chaise jean prouvé standard plastic petits intérieurs

Créer des axes de lumière et de perspective était l’obsession de l’architecte. Pour cela il a imaginé et dessiné un mur de rangements filant qui traverse l’appartement sur toute sa longueur. Il a volontairement préféré les prises de main taillées dans le bois aux poignées apparentes car celles-ci auraient visuellement coupé la ligne d’horizon.

Une porte pivot a été installée entre le salon et la chambre. Ouverte, elle permet ce jeu de perspective si cher au propriétaire. Fermée, elle isole et laisse découvrir une bibliothèque, tandis qu’a été fixé à son verso un grand miroir en pieds bien pratique lorsqu’il s’agit de s’habiller. Bien pensé !


chaise jean prouvé plastique noir bureau chambre petits intérieurs

Le parti-pris esthétique est dans chaque détail. Les fils électriques et les prises de ce bureau sont habilement dissimulés, les tasseaux invisibles. Pour mieux laisser la courbe de cette chaise Jean Prouvé s’exposer en majesté.

bureau cahier gold noir rangement petits intérieurs inspiration déco

Ici aussi, les accessoires ont été adoptés autant pour leur utilité que pour leur esthétisme. Matières brutes, teintes organiques, absence de motif surchargé. Comme dans le reste de l’appartement, l’heure est à l’épure et à la simplicité raffinée.

chambre vase nuage frères bouroullec lit nuances gris petits intérieurs inspiration déco

Faite de creux et de pleins, la chambre est à la fois fonctionnelle et esthétique grâce à ces placards disposés tels une alcôve et à ce bureau qui se prolonge jusqu’à se transformer en console. Le tout dans une déclinaison antalgique et very chic de gris et de blanc.

lit noir blanc petits intérieurs chambre déco inspiration style

La beauté du lieu ne devait en aucun cas prendre le pas sur sa fonctionnalité. C’est pourquoi, dans cette « tête de lit » se dissimulent ingénieusement des éclairages intégrés permettant de lire à la nuit tombée.

étagère chambre blanc vase nuage bouroullec vase designer plante déco

Le choix de l’intemporalité a guidé la déco, ici pas question de céder à la mode du moment ! Mais, sur les murs blancs s’anime alors la vie grâce aux objets que l’on dispose. Ils sont peu nombreux, mais tous ont été choisis avec grand soin. Ainsi, les vases nuages en aluminium des frères Bouroullec. Tandis que le vert cru explose, les branches d’Eucalyptus toutes proches viennent en tempérer l’éclat.

lave-main marbre blanc salle de bain acier petits intérieurs

L’ancienne cuisine a fait place à la salle de bain, à sa cabine de douche et à sa vasque de marbre gris dessinée sur mesure. On vous livre un petit secret, si vous tirez sur la languette de cuir, vous ferrez apparaître d’ingénieux rangements. Vous en voulez un autre ? Son utilisateur est gaucher. Pour preuve, ces deux robinets comme juste « posés » sur le côté !

salle de bain ciseaux coiffeur serviette vase petits intérieurs inspiration déco

Inutile de couper les cheveux en quatre ! La faute de goût n’a décidemment pas sa place dans cet intérieur.

Interview : Hugues de Blignières


Il n’a pas encore 30 ans que déjà, ce diplômé de l’ESAG Penninghen, passé par les agences de Gilles& Boissier, d’India Mahdavi et de Joseph Dirand s’est installé à son compte. Amateurs de superflu, passez votre chemin, Hugues de Blignières revendique son goût pour une simplicité savamment pensée.


Sloft Magazine : Quel était le défi à relever avec cet appartement ?


Hugues de Blignières : Lorsque je m’en suis mis en quête, ma volonté était de trouver un lieu abimé que je pourrais retravailler selon ma propre vision. Je voulais un endroit à qui donner une plus-value esthétique.


Sloft Magazine : Cette version définitive s’est-elle imposée à vous immédiatement ?


Hugues de Blignières : J’ai conçu 26 projets avant d’en choisir un, dont 15 foncièrement différents. Celui dont on voit le résultat aujourd’hui a eu ma préférence car il privilégie la lumière dans chacun des volumes. C’est un élément absolument vital pour moi.


Sloft Magazine : Vous y avez fait preuve de beaucoup d’ingéniosité. De quelle manière ?


Hugues de Blignières : Lorsqu’un endroit n’est pas très grand, il faut jouer sur les repères standards pour agrandir la perception de l’espace. Certains détails sont subtils… à vous de les repérer !


Sloft Magazine : D’où vous vient ce goût pour les choses dissimulées ?


Hugues de Blignières : Par obligation d’abord, compte-tenu de la surface restreinte. Mais, par esthétisme aussi. Dans la cuisine, l’astuce a été de privilégier un équipement bas , plutôt qu’un meuble haut. Quant aux toilettes, on y accède par une porte qui disparaît dans le mur de placards.


Sloft Magazine : Peu de fioritures. Une décoration quasi monacale. Chez vous, pas de superflu !


Hugues de Blignières : En matière d’agencement et de décoration, j’aime aller à l’essentiel et ne déteste pas que l’ordre règne. Mon intérieur, c’est ma façon à moi de calmer le chaos de la vie parisienne, tout en sublimant à chaque instant, les gestes du quotidien.


Photographie : Fabienne Delafraye
Texte : Veronick Dokan

Réalisation : Hugues de Blignières, www.huguesdeblignieres.com