S'inspirerRénoverAcheter/Vendre

Une chambre en plus dans 33 m² à Clichy

L’appartement upgradé d’Arnaud et Cédric Qui aurait cru qu’en achetant un appartement de 33 m², on puisse disposer d’une chambre de presque 40 m² ? Impossible, allez-vous nous dire. Pas pour Arnaud et Cédric, les heureux propriétaires de cet appartement “upgradé” avec le concours de l’architecte Rémy Bardin. Ils en font l’acquisition il y a maintenant six ans. J’habitais à Clichy depuis 2007, je voulais rester dans le coin. L’appartement nous a plu immédiatement car c’était un dernier étage, très lumineux, traversant, et avec peu de vis-à-vis, explique Cédric. À l’époque, le couple entreprend des premiers travaux afin d’ouvrir la pièce de vie et de rendre l’ensemble plus lumineux. Ils abattent un mur semi-porteur, installent une poutre IPN au-dessus de l’actuel bar et décorent leur nid avec soin. On est resté dans cette configuration jusqu’en 2019.

Mais voilà, étant au dernier étage, le couple avait bien envie de voir ce qu’il se passait au-dessus de leurs têtes, dans les combles. On savait qu’ils n’étaient pas utilisés. Donc on a fait venir un métreur, vérifié l’état des combles, la hauteur sous-plafond… pour voir s’il était possible d’en faire un duplex. Et on a vu que c’était envisageable !

C’est là que Rémy Bardin intervient. Alors qu’on était invité à un mariage, on a rencontré quelqu’un avec qui Rémy avait travaillé. C’est comme ça que l’on a pris contact avec lui. Un heureux concours de circonstance. Ensemble, l’architecte et le couple décident de créer 40 m² au sol supplémentaires sous les toits et d’y installer la chambre. Rémy Bardin fait alors plusieurs propositions. Celle retenue sera la plus originale : un « rocher » englobant les conduits de cheminée de l’immeuble et structurant l’espace. Et pour y accéder, un meuble-escalier sur-mesure. On n’avait pas forcément d’idée prédéfinie de ce que l’on voulait avant. On a eu tous les deux le coup de cœur pour cet aménagement-là.

le portrait du proprietaire assis sur un escalier

Après trois mois de travaux, Cédric et Arnaud (sur la photo) découvrent leur nouvel intérieur comprenant désormais une pièce de vie, un bureau/chambre d’ami et une toute nouvelle chambre sous les toits, où le moindre mètre carré a été exploité pour gagner un maximum de surface. Une métamorphose qui offre un nouveau potentiel et confère à ce duplex une véritable impression de maison, selon Rémy Bardin.

Nous voici à Clichy, devant cet immeuble 1930 en briques, typique de la proche banlieue parisienne, avec sa cour arborée, qui présage une belle visite…

Un petit tour par les parties communes pour nous rendre au 5e et dernier étage.

Et nous voilà dans l’appartement d’Arnaud et Cédric ! Nous arrivons directement dans la pièce de vie, ouverte après l’abattage du mur porteur pour gagner en luminosité et en espace. Malin, le couple a détourné l’IPN pour en faire un accroche clés. Comme la poutre est métallique, il y avait juste à aimanter !

Sous l’IPN, le bar sépare visuellement les espaces. Il sert à la fois de bar quand les amis viennent, de table de déjeuner et de bureau parfois.

Sous le bar, les propriétaires ont intégré un plan de travail ainsi que le réfrigérateur et congélateur.

La cuisine a été créée dans le passage qui menait à l’ancienne chambre. Elle n’en est pas moins fonctionnelle et intègre tous les éléments pour pouvoir cuisiner et ranger….

un salon avec une poutrelle metallique

… et se ferait presque oublier une fois dans le séjour. Tout a été intégré pour que, depuis le salon, on ne voie pas tous les éléments de cuisine.

Côté salon, on retrouve les codes classiques des appartements parisiens : soubassement en moulures, parquet en chêne…

Derrière le canapé, un mur de couleur pour renforcer le côté niche et casser le total look blanc.

 

Au fond, on remarque une très jolie cheminée en marbre d’origine. Elle sert plus de décoration que de chauffage ! On a repeint l’intérieur de la cheminée en noir pour que ce soit un peu plus sympa.

un grand miroir trumeau

L’endroit idéal pour exposer quelques objets coups de coeur, comme ce collier de coquillages, souvenir du voyage de noces des propriétaires en Nouvelle-Calédonie, qui se reflète dans le miroir.

grandes affiches encadrees sur un mur blanc

Aux murs, deux affiches. L’une représentant des cristaux, l’autre des montagnes. Un clin d’œil à Arnaud qui a étudié la géologie.

En regardant par la fenêtre, on remarque l’arête du Palais de Justice de Renzo Piano. On a vu l’évolution de la construction au fur et à mesure.

une etagere gassien

Et face à la cheminée, des étagères Gassien où le couple a disposé un pêle-mêle d’objets et de plantes. C’est notre cabinet de curiosités, avec des éléments récupérés ça et là : des insectes sous cloche, des souvenirs de Nouvelle-Calédonie…

En dessous, une jardinière repensée en porte-magazines et livres complété d’une lampe Vetro de chez Made.

Direction la salle de bain. Avant le sol était en carrelage beige et noir, comme un damier. On a profité des travaux en 2019 pour refaire cette pièce également. L’objectif ? Gagner en espace et en rangements. Rémy Bardin a alors proposé d’agrandir la douche et de la rendre la plus aérée possible, d’opter pour des WC suspendus et de repenser le meuble sous vasque pour pouvoir y ranger un maximum d’éléments. Aujourd’hui, le sol est en carrelage de carreaux de ciment bleus et blancs, pour plus de clarté.

On poursuit la visite avec le bureau-chambre d’ami en lieu et place de l’ancienne chambre du couple. On y accède par une porte à l’arrière de la cuisine. L’ancienne chambre est donc devenue un bureau dans lequel trône l’élément principal, l’escalier en médium noir et batipin qui mène aux combles. Cet escalier ne se réduit pas à sa fonction propre puisqu’il abrite aussi le bureau, explique Rémy Bardin.

Astucieux, deux portes permettent de dissimuler le tabouret sous le bureau lorsqu’on ne l’utilise pas. Et tout le reste, ce n’est que du rangement. Il n’y a aucune perte d’espace, complète Cédric.

Zoom sur la partie bureau. Au fond, un miroir permet d’agrandir l’espace. La niche est assez profonde. C’est suffisant pour y poser un ordi portable, un carnet, une petite lampe, etc., commente Cédric.

Face au bureau, une bibliothèque abrite la collection de bandes dessinées et de vinyles. Le couple a ajouté un fauteuil Made avec repose pied pour travailler, lire ou écouter de la musique. Ici, c’est à la fois une chambre d’ami, un dressing d’appoint, un salon d’écoute, de lecture… résume Rémy Bardin.

Une chambre d’ami… sans lit ? On ajoute un matelas pneumatique si besoin et le tour est joué ! précise Cédric.

combles amenages

On monte les quelques marches (pentues !) pour se diriger à l’étage créé de toutes pièces dans les combles. On note le garde-corps qui fait office de penderie. Ici, tout a été optimisé au maximum !

une chambre amenagee sous les combles

Le reste du dressing se trouve en face, dans le “rocher” pensé par Rémy Bardin. Il y avait ici les conduits de cheminée de tout l’immeuble. On a fait avec cette contrainte et on a sculpté le volume noir autour, avec placards et étagères ouvertes, explique l’architecte. Étagères qui permettent notamment d’accueillir toutes les chaussures des propriétaires !

Au fond du couloir, une seconde pièce encore plus lumineuse, grâce à l’ajout de deux fenêtres de toit. C’est la nouvelle chambre du couple ! On retrouve ici aussi quelques étagères afin de mettre en avant des éléments de décoration : livres, photos, dessins…

Pour la tête de lit, l’architecte avait proposé un papier peint. Le choix du couple s’est porté sur ce motif “nuages”. On trouvait l’idée bonne car ça ne prend pas d’espace et visuellement, on trouve ça beau, commente Cédric.

De chaque côté du lit, des tables de chevet reprenant la même configuration que les étagères, avec le même matériau.

Et au-dessus du lit… une poutre ! Je vous assure que ce n’est pas gênant, on ne se cogne pas la tête en se relevant. Et pourtant, on est tous les deux très grands !

Enfin, face au lit, un fauteuil Saba et sa table basse Made font office de coin détente ou de bureau d’appoint. On y est confortablement installé sous la fenêtre de toit, la tête dans les nuages, les vrais !

un fauteuil dans une chambre amenagee sous les combles
Les adresses “les yeux fermés” de Cédric et Arnaud :
 
Pour de belles fleurs : Escapade Végétale, la boutique dans laquelle on va chercher nos petites plantes ou faire de petites compositions florales, 10 boulevard Jean Jaurès 92110 Clichy
 
Pour une bonne baguette : Clem & Gwen, certainement la meilleure boulangerie – pâtisserie de Clichy. Gwendal, le pâtissier, a participé à l’émission Le Meilleur Pâtissier – les Professionnels ! 62 boulevard Jean Jaurès 92110 Clichy
 
Pour un bon repas : La Cantisserie, un petit resto de quartier dans lequel on aime bien dîner ou bruncher le dimanche, 27 rue de Neuilly 92110 Clichy
 
Pour des provisions de qualité : Lagom, une épicerie en vrac & zéro-déchet, 65 rue de Neuilly 92110 Clichy

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Julie

Réalisation : Rémy Bardin, https://www.bardinarchitecte.paris/