Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Un pied à terre de 33 m² au cœur du 5ème arrondissement

Un esprit tiny house et des pièces personnalisées : un appartement très optimisé par l'architecte Camille Hermand.Après des études d’architecture à Paris, Camille Hermand a la possibilité de se mettre directement à son compte grâce à de belles opportunités. Elle saute sur l’occasion et fonde son agence. Ses projets sont éclectiques, allant du petit appartement à la boutique, en passant par des lofts et des ateliers. Vous l’aurez compris, cette architecte aime les défis et sait satisfaire ses clients en collant au mieux à leurs attentes. La preuve ? Ils reviennent. Très satisfaits par leur résidence principale, un couple de clients demande à Camille d’intervenir une nouvelle fois, pour leur pied à terre parisien cette fois-ci ! Ce charmant petit appartement de 33 m² situé au dernier étage d’un immeuble du quartier Mouffetard leur a tapé dans l’oeil.

Dans son état d’origine, l’espace est réduit et les volumes sont déséquilibrés. Mais les propriétaires ont la main heureuse, ils peuvent racheter les combles. L’architecte ouvre les plafonds pour gagner en hauteur et déplace quelques cloisons. L’objectif est d’optimiser la clarté du lieu tout en dégageant de vraies pièces fonctionnelles et confortables, comme dans un grand appartement finalement !

Ici, les couleurs sont tranchées et savamment dosées. Camille Hermand n’a pas hésité à mélanger les matières et les motifs pour attribuer une identité propre et définie à chaque pièce de cet appartement dans lequel il fait bon vivre. 

 

L’entrée nous invite directement dans la pièce à vivre. Sa grande fenêtre baigne l’espace de lumière et illumine la cimaise bleue.

Sur la gauche, la cuisine en modules IKEA se déploie sur la longueur de la pièce.

Comme au Tétris, les modules blancs et bois s’assemblent. La crédence en faïence se glisse entre-eux et marque un contraste. Sa couleur est la botanical green de chez Equipe Ceràmicas.

Le blanc du plan de travail tranche avec la superbe crédence. On remarque le best seller pour tous les foodies : le livre de recettes “Simple” de Otto Lenghi.

La vue depuis le fond de la pièce à vivre. Les poutres, autrefois situées dans les combles, allongent notre regard vers la suspension Shezad.

Le salon communique avec la chambre par une ouverture créée pour laisser filer la lumière.

La chambre, comme un cocon, avec son papier peint Brocéliande par La Maison Pierre Frey et ses couleurs jaune et bleue.

L’espace est compact et les rangements se dissimulent astucieusement dans le décor.

Malgré un espace mini, la chambre profite de la perspective de la pièce à vivre grâce à la verrière.

Le moindre détail a été soigneusement pensé. C’est le cas des prises et interrupteurs noirs pour une touche plus contemporaine.

Retour dans la pièce à vivre pour découvrir ce qui se cache derrière la porte de gauche.

Une salle de bain rose, en carrelage Sacaro par Winckelmans ! Les éléments noirs comme la vitre de douche ou la lampe en porcelaine Zangra rendent la pièce chic et sophistiquée.

Les détails sont pensés, jusqu’à la niche carrelée, et facilitent le quotidien. Un quotidien esthétique !

La porte de droite mène au bureau. Conçu sur mesure, il s’intègre parfaitement dans la cimaise bleue, choisie comme fil directeur pour toutes les pièces.

La belle surprise de ce petit espace, c’est le second couchage installé sur une mezzanine ! Une vrai lit a pu être ajouté grâce à la belle hauteur sous plafond offerte par l’acquisition des combles. Un gros plus pour un appartement de 33m² et aussi pour les amis des propriétaires…

Photographies : Agathe Tissier-Dumont http://agathetissier.com/
Texte : Josephine

Réalisation : Camille Hermand, https://camillearchitectures.com/fr