Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Un nid douillet haut-perché de 44 m²

Un appartement raffiné, idéalement agencé.Quand Marion acquiert cette surface de 44 m² près de la Porte Saint Denis c'est à son amie et architecte Céline Hervé qu'elle confie la réalisation de son premier appartement.

L'endroit présente deux intérêts : la circulation s'y fait autour d'un axe central, pratique ! et il est bordé par un balcon filant typiquement parisien dont la vue donne sur les toits. En plus d'une rénovation en bonne et du forme, l'objectif de l'architecte a donc été de repenser la cuisine comme une pièce de passage et d'agencer la chambre et le salon afin de profiter au mieux de la lumières des trois grandes fenêtres.

Chaque mètre carré a été intelligemment exploité et mis en valeur grâce à une décoration raffinée et féminine sélectionnée chez les grandes marques ou tout simplement chinée aux Puces et sur internet. Ici, c'est un petit nid douillet dans lequel on se sent tout de suite bien.

L'entrée

L’entrée a été particulièrement travaillée. Elle dessert à la fois la chambre et le séjour. Les portes miroirs servent aussi bien à se regarder une dernière fois dans la glace avant de sortir qu’à agrandir l’espace !

Le plafonnier

La touche vintage de cette entrée : un plafonnier “oursin” chiné sur internet.

L'entrée de la cuisine

Tout de suite à gauche après l’entrée, le passage donnant vers la cuisine. C’est la salle de bain qui se cache derrière la petite porte.

La chambre

Et à droite de l’entrée, la chambre de la maîtresse des lieux baignée par la lumière diffusée par la porte fenêtre.

Deux chevets au choix. Un gentiment années 50 qui permet de stocker les livres et la crème de nuit, l’autre, beaucoup plus minimaliste. En guise de tête de lit, un papier-peint dessiné par l’architecte. Une autre – jolie – façon de laisser sa trace.
Le bureau dans la chambre

Le coin bureau où chaque détail a été pensé avec soin.

Les étagères de la chambre

Les équerres colorées de chez Ferm Living. Ou comment transformer un objet utile et élément de déco !

La vue vers le séjour

De la chambre, on peut accéder au séjour. La porte classique a été remplacée par une porte à deux battants permettant ainsi de ne pas bloquer la lumière qui arrive par les fenêtres.

Les fenêtres

Les deux portes fenêtres qui ouvrent sur le balcon filant. Elles sont dégagées de tout obstacle pour inonder de lumière le séjour.

Le balcon

Une vue très parisienne : le vert du sommet des platanes et le zinc des toits alentours. Le balcon aussi a droit à sa déco. Il a été garni de plantes dont ce gros bouquet de lavande.

Le fauteuil Acapulco

Quand le temps ne se prête pas à la sieste sur le balcon, c’est le fauteuil Acapulco de chez Alice’s Garden et la peau de mouton Maison Thuret qui prennent la relève.

Un nid douillet

Accueillant avec sa banquette et sa méridienne, le salon arbore un joli look vintage avec son enfilade scandinave, son accumulation de miroirs chinés au mur, ses tables et guéridons, son fauteuil Acapulco et sa peau de bête… L’ensemble se marie naturellement bien avec le parquet blond et les touches de jaune moutarde.

Détail du salon

Un coin pensé pour le bien-être et la détente avec le canapé moelleux, la grande plante verte et les couleurs chaudes et cosi.

Le bout de canapé

Un accessoire déco à ne pas négliger, le bout de canapé ! Quand il est doré, il est assorti au parquet et quand le verre est en miroir, il agrandit l’espace ! (Clémence, tu peux le taguer avec un ‘dans cet esprit’ ?, merci)

La table des repas

La vue vers la chambre et sur le coin des repas. La table et les trois chaises au look vintage ont été chinées, celle en bois clair est le modèle à trois pieds J107 de chez Hay. Les dîners sont ici illuminés par trois lampes Bollard de chez Menu suspendues en enfilade.

La chaise en bois

Le parquet, la chaise à l’esprit scandinave et la table chinée. Trois bois différents dont les teintes se marient parfaitement bien ensemble.

Les trois suspensions

La bonne idée : suspendre en enfilade les trois lampes Bollard de chez Menu orientées vers le bas.

La vue depuis la salle à manger

La vue vers la cuisine et la petite bibliothèque du salon.

Les étagères du salon
La cuisine

Dans cet appartement où l’on circule autour de l’axe central, la cuisine est également un lieu de passage. Elle a donc été conçu comme un couloir dans lequel les éléments d’électroménager ont été camouflés derrière des meubles mélaminés blanc au look sixties soulignés de noir. Sa grande ouverture lui permet de bénéficier de toute la lumière du séjour.

La salle de bain

Derrière la cuisine se cache la salle de bain. Malgré sa forme un peu biscornue, elle a tout d’une grande avec une belle vasque, un plan de travail et même un petit banc dans la douche à l’italienne.

Focus sur le miroir

Focus sur le miroir de la salle bain, dans lequel on se regarde magnifiquement éclairé par la lampe E’ de chez Kartell.

Photographies : Astrid Templier
Texte : Laetitia Renevier

Réalisation : Céline Hervé, https://celineherve.com/