Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Un grenier revisité à Montmartre

70 m² sous les toits parfaitement aménagés. Il y a trois ans, Alaric et son compagnon se mettent à la recherche d'un nouvel appartement. Ils dégotent une belle surface au dernier étage d'un hôtel particulier au beau milieu de la Butte Montmartre. Finalement, mauvais timing, les planètes ne sont pas alignées et ils manquent la vente. Un an plus tard, rebelote, ils visitent un autre appartement dans le même immeuble. Le coin leur plaisait beaucoup. Ils apprennent à cette occasion que le premier appartement est revenu à la vente ! Ils ne le louperont pas deux fois, le compromis est rapidement signé, la vente se fait. C'est maintenant que les choses sérieuses vont commencer. L'état de l'appartement est à l'image de l'immeuble : tout est à refaire...

Mais le jeu en vaut la chandelle. Ici on n'est pas n'importe où. La maison est adossée au flanc sud de la Butte Montmartre. La seule ombre au tableau est celle que projette la maison de Dalida qui surplombe la cour fleurie de l'hôtel particulier. Les travaux seront à la hauteur de l'enjeu : démolition, consolidation, réfection et ré-agencement d'un tout nouvel espace. Ils vont durer au total 18 mois... Le résultat : Un espace où se mêlent le bois, le cuir et la pierre blanche à la distribution très pratique en U. L'entrée est au centre et débouche dans la grande pièce principale, le salon bibliothèque qui dessert ensuite d'un côté la cuisine - salle à manger et de l'autre la chambre et la salle de bain.

Accompagnés par un duo d'architectes mais surtout par leurs bonnes intuitions, leur goût précis et leurs belles idées, le couple de propriétaires va transformer cet ancien atelier décrépi en un magnifique appartement de 70 m². Ils vont en faire le lieu idéal pour abriter leur collection de photos, de livres et de beaux objets et même un ou deux amis de passage...

Le jardin

Le jardin de l’immeuble : un grand trésor caché derrière une petite porte.

Le palier

L’appartement est au dernier étage de l’immeuble. Une photo de Dalida sur son perron est un clin d’oeil à l’illustre voisine dont le perron se trouve justement derrière ce mur ! L’éclairage est assuré par une applique Stone de Tom Dixon.

La vue

L’entrée donne sur un petit vestibule qui débouche dans la pièce à vivre de l’appartement aménagée en salon – bibliothèque.

L'entrée

Demi-tour et vue sur le petit vestibule de l’entrée dont l’espace a été récupéré sur l’escalier principal.

La bibliothèque

La grande bibliothèque du salon a été conçue par le designer Martial Marquet. Un design étudié pour s’intégrer parfaitement dans la sous-pente.

Détail de la bibliothèque

Certaines niches sont divisées en 4 pour y loger des livres de poche ou une jolie photo en noir et blanc.

Personnage

On peut même y croiser un Playmobil en robe d’avocat !

La vue vers la chambre

Au bout de ce petit couloir, l’aile « nuit » avec à gauche la chambre et à droite la salle de bain.

La chambre

Dans la chambre avec la vue vers la salle de bain. On retrouve la sous-pente de l’appartement.

Le lit

La tête de lit suit la pente du toit à la manière d’un dais contemporain et graphique. On aime l’ambiance « seventies » des coussins et du couvre-lit ponctuée par la jolie applique Perriand. On retrouve la saveur des chambres des chalets familiaux à la montagne.

La salle de bain

La salle de bain avec au fond, une série de menuiseries basses qui offrent de nombreux rangements. Le bois sombre vit très bien avec la pierre claire.

Le Lavabo

Le lavabo en pierre avec la robinetterie noire matte.

La baignoire

Luxe parisien : une grande baignoire.

La douche

Double luxe parisien : une douche indépendante en plus !

La vue vers le salon

La vue depuis l’aile nuit vers la pièce principale et au fond l’aile salle à manger & cuisine.

Les photos

Le mur qui fait face à la grand bibliothèque expose une partie des photos de la collection d’Alaric. La salle à manger se trouve derrière.

Focus sur la table basse

Gros plan sur la table basse Loren de chez Baxter et la lampe Theia de chez Marset.

La vue vers la cuisine

Le petit couloir qui mène à la salle à manger.

La vue vers la salle à manger

L’entrée de la salle à manger. On aperçoit derrière la fenêtre le feuillage d’un des grands arbres du jardin en contrebas.

La salle à manger

La salle à manger s’organise autour de l’imposante table Bigfoot de chez E15. L’éclairage est assuré par les deux grandes fenêtres et par la tentaculaire suspension Aim de chez Flos.

Détail dans la salle à manger

Gros plan sur la suspension Aim avec en arrière plan de superbes chronophotographies très 1900.

Les suspensions

Demi-tour dans la salle à manger et vue vers la cuisine.

La cuisinière

Avec une telle cuisinière, le marmiton n’a plus d’excuses ! On gardera notre indulgence pour les bonnes âmes qui l’ont montée dans l’escalier. Au sol, une idée d’Alaric : distribuer géométriquement de petits carreaux de marbre dans le parquet.

La chaise

Devant l’entrée, une chaise Zig Zig de chez Cassina. Pour patienter pendant la cuisson du rôti ?

Le marbre au sol

Gros plan sur la chaise Zig Zig et sur le seuil de la cuisine en marbre.

Le plan de travail

Le plan de travail. Ici, a priori, les plats seront toujours bien relevés !

L'escalier

On accède aux combles grâce à ce petit escalier discret.

Les combles

Dans les combles, les maîtres des lieux ont aménagé une petite chambre d’amis ! On aperçoit derrière les poutres blanches la partie supérieure de la grande bibliothèque.

La chambre d'amis

Clin d’oeil au ciel qui n’est pas loin, une jolie toile pleine de montgolfières est tendue sous le toit.

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Grégoire & Jean