Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Tout en délicatesse dans 40 m²

L'appartement d'Audrey, blogueuse en chef de La Beauté Parisienne Décorer, aménager, colorer et même fabriquer ! Audrey, la dynamique influenceuse qui se cache derrière le blog La Beauté Parisienne, sait (presque) tout faire quand il s'agit de transformer un habitat en lieu de vie où l'on se sent bien. Elle s'est prise de passion pour la décoration très jeune et n'est encore qu'une ado lorsque ses parents se séparent. "Génial, mes parents divorcent", se souvient-elle, "je vais avoir non pas un, mais deux appartements à décorer maintenant" ! Audrey est le genre de fille qui sait rebondir.

Après des études de journalisme à Lille, Audrey s'installe à Paris et travaille dans la presse féminine. En parallèle de son activité professionnelle, elle anime un blog dans lequel elle parle de beauté, de déco ou de voyages. Mais l'envie de faire "pour de vrai" n'est jamais très loin et elle ne rechigne jamais à donner un coup de main. Pour un ami qui refait son salon, elle choisit les peintures et le mobilier. Pour un cousin qui rénove un appartement, elle fait...tout ! Et puis un jour, c'est le grand saut. Après plusieurs années dans un appartement en location, elle se décide à faire sa première acquisition. Paris, c'est bien pour y vivre la journée. Mais pour dormir, les rives de la Seine à Puteaux sont bien plus calmes et agréables. Elle y déniche un appartement de 40 m² qui ne nécessite que peu de travaux et dont la distribution est à la fois classique et efficace. Elle pourra se concentrer sur la déco ! L'entrée donne sur un petit couloir avec la cuisine et la salle de bain de part et d'autre. Il débouche sur le séjour, d'où l'on accède ensuite à la chambre.

Il y a une règle avec Audrey : tout va très vite. Entre la signature chez le notaire et la remise des clés, une bonne partie du mobilier est acheté, chiné, retapé, les teintes de peinture choisies et l'ambiance générale des lieux décidée. L'ensemble sera inspiré d'intérieurs qu'elle a découverts aux Pays-Bas. Là-bas, tous les éléments composant une déco sont en harmonie et créent une atmosphère sereine qu'elle apprécie beaucoup.

Un appartement "signé" en août 2018, aménagé en septembre, visité par Sloft Magazine en mai 2019 dans lequel chaque espace est prétexte à une décoration étudiée ! On a appelé ça la "Audrey's touch" !

L'escalier

Ici, les tons crème et marron foncé dominent. Audrey ne s’est manifestement pas encore penchée sur la décoration de la cage d’escalier de son immeuble…

L'entrée

Nous voici derrière le seuil de la porte. En face de nous le séjour, à droite l’entrée de la cuisine.

La cuisine

La cuisine est en éléments IKEA sombres et les murs sont peints avec la teinte School House White de chez Farrow & Ball.

La table basse

Où l’on découvre l’art du « corner déco ». Une sorte de nature morte sculpturale. Si l’on en fait l’inventaire, il s’agit d’un tabouret sur lequel sont posés un service à thé, un bougeoir, un sablier (pour la cuisson des oeufs ?) et un bouquet de fleurs. Le tout avec la touche « Audrey » !

Le sablier

Gros plan sur le « tabouret déco » et sur le service à thé dont le breuvage a été fait dans une Bouilloire Essentielb EBL Retro Gold de chez Boulanger.

Le plan de travail

L’entrée de la cuisine et en arrière plan la salle de bain avec une échelle utilisée comme sèche serviettes. Pratique !

Les planches à découper

Un nouvel espace de déco : le plan de travail avec une planche à découper en marbre de chez Madam Stoltz.

La vue vers la salle de bain

Demi tour : à droite le frigidaire, au fond, le couloir et l’entrée de la salle de bain.

La vasque

Eh oui, même le plan vasque d’une salle de bain peut être décoré avec soin.

Plan large sur le salon

Au bout du couloir de l’entrée, le séjour avec un coin dédié aux repas et un coin salon. Au plafond, une suspension de chez Becquet et contre le mur de droite un magnifique Juju Hat de chez Maison Marie.

Le salon et la fenêtre

Le mobilier design et moderne se mélange harmonieusement avec des pièces plus brutes comme cette ancienne porte transformée en grand miroir, le pouf en toile épaisse ou le Juju hat, magnifique pièce de l’artisanat camerounais. Accroché à la rambarde de la fenêtre un potager de balcon de chez Paris Pousse.

Le canapé

En enfilade, un pouf carré de chez Zara Home, un ensemble de tables gigognes en métal et bois brut et un canapé de chez Mazzini Sofas.

Le canapé est bien encadré ! À gauche, une échelle a trouvé toute son utilité en accueillant les plaids et à droite une ancienne porte a été transformée en « agrandisseur » d’espace sur mesure grâce à l’ajout de multiples miroirs.
L'espace des repas

Le coin des repas, avec au centre une table Haku de chez Made.com entourée de chaises en plastique chinées. Au fond, on aperçoit la chambre de la maîtresse de maison. Dans le coin de la pièce, un lampadaire Kara de chez Miraluz.

La chambre

La chambre, avec, à travers la porte, la vue vers le salon.

La tête de lit

Tout comme le canapé du salon, l’agencement du lit et de ses environs immédiats est étudié et soigné. On remarque l’échelle des songes par laquelle descend le marchand de sable. D’ailleurs, les coussins dorment déjà ! On note de part et d’autre du lit deux petits chevets bien fournis en accessoires déco.

La gauche du lit

On retrouve l’échelle à gauche qui sert de support pour accrocher divers éléments.

La fenêtre de la chambre

La vue vers la fenêtre de la chambre.

Le dressing

Le dressing tout ouvert de la maîtresse des lieux.

Le petit bureau

Et pour finir cette visite, le petit bureau d’Audrey qui la suit depuis bien longtemps. Avec le nombre de projets qu’elle accumule, il va encore lui être utile pendant de nombreuses années !

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Papillon