Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Paris – Memphis, un 65 m² sous influences

Le design vintage à l'honneur dans un appartement parisien.Éléonore et Ambroise sont arrivés ici il y a quatre ans. C'est leur premier appartement à deux. Celui dans lequel ils ont décidé de démarrer leur vie de couple. Donnant sur une arrière cour, avec les murs recouverts de peinture noire, marron ou taupe, il était sombre, peu avenant et par conséquent, en vente depuis un bon bout de temps... C'était mal parti ! Mais Eléonore et Ambroise ont l'oeil ! Ils ont vite décelé tout le potentiel de cet espace, fait une offre et sont devenus propriétaires de ces 65 m² idéalement situés à Paris, entre la Place de la République et le Carreau du Temple. La distribution des pièces, efficace et optimisée, avait déjà été repensée par les propriétaires précédents. Pas de zones d'ombre, pas de couloirs inutiles ou de recoins inexploitables et donc très peu de travaux à faire. Juste un rafraichissement général, de la couleur vive sur les murs et un plan de travail en terrazzo dans la cuisine. C'est là la seule concession à la tendance dans un univers plutôt vintage et authentique !

Le jeune couple a décidé de faire table rase des meubles de l'un et de l'autre pour repartir de zéro dans l'aménagement de leur nouvel intérieur.

Justement, Ambroise est le fondateur de la galerie Golden Age, spécialisée dans les pièces vintage des années 70, 80. Autant dire qu'il s'y connaît en la matière et sait où chiner. C'est donc lui qui déniche, sélectionne. Et c'est Éléonore qui valide. Ca tombe bien, elle est éditrice. Choisir, valider, éliminer pour mieux élire, c'est son métier.

Le résultat ? Un appartement qui ne ressemble à aucun autre, où des pièces de designers connus côtoient du mobilier IKEA (vintage !) dans un écrin aux parois colorées.

À défaut d'y faire rentrer le soleil en grand, Ambroise et Éléonore ont illuminé leur espace par les teintes vives du design des années 80 dont il est garni !

L'escalier

Une cage d’escalier typique des immeubles parisiens de la fin du 19ème.

La salle à manger

L’entrée donne directement dans l’espace consacré aux repas, avec la cuisine contre le mur à gauche et une grande table en bois au centre. Au fond, on aperçoit la chambre à coucher et à droite le séjour.

La cuisine

La crédence et le plan de travail en terrazzo font joliment ressortir la cuisine blanche.

Les couteaux

Le code couleur flashy est respecté avec la bande magnétique jaune sur laquelle est disposée la collection de couteaux Ceccaldi du pas encore veggie qui habite ici.

La table

Osons la couleur ! L’orange des portes de la penderie au fond, le bleu des dossiers des chaises et le vert des deux suspensions italiennes en verre de Murano.

La chaise IKEA

Focus sur la chaise « Vilbert » dessinée par Verner Panton pour Ikea, au début des années 90.

La vue vers le salon

La vue vers la grande banquette du salon avec au mur une photo par l’artiste Iris Della Roca.

Le canapé

L’espace salon avec la grande banquette en « U » faite sur mesure, recouverte d’un tissu acheté dans la boutique Rue Herold. Au sol, un tapis dont les motifs ont été dessinés pour l’hôtel Bellagio de Las Vegas, distribué chez sur-naturel.

Les tables basses
La vue vers le bureau

Le salon dans son ensemble avec au second plan le bureau. Au fond, contre le mur, une grande bibliothèque faite sur mesure par la designer Caroline Blancpain et réalisée par les ébénistes de chez Labo Voluptas.

Le bureau

Focus sur le bureau dont l’histoire dit qu’il appartenait à un architecte. La chaise jaune qui se glisse dessous crée un beau contraste avec son jaune vif !

Le fauteuil jaune

La grande bibliothèque dans sa largeur avec, au fond, la version jaune de la chaise de Gerrit Rietveld.

La lampe

Une des pièces maîtresses de cet intérieur : la lampe Tahiti par Etttore Sottsass, maître du style Memphis. Ses couleurs franches, symptomatiques des années 80 pendant lesquelles elle a été conçue, s’intègrent parfaitement à l’espace.

Les vases en verre

Une variation colorée sur le thème du verre avec ces 5 vases.

Les vases

Un bel ensemble de céramiques chinées.

La vue vers la cuisine

Demi-tour vers la cuisine avec le salon vu d’un autre angle. Sous la fenêtre, on remarque la chaise designée par Muller Van Severen et éditée par Valérie Objects recouverte d’un plaid en laine épaisse.

La chaise longue

Gros plan sur le cuir patiné de la chaise.

Les mannequins

Mais qui sont ces étonnants personnages ? D’anciens mannequins Cacharel surmontés d’une ampoule et d’un abat-jour qui forment désormais une drôle de famille de lampes !

La vue vers la chambre

La chambre des maîtres des lieux. Sa compacité lui confère un aspect cocon.

Le lit

Le lit est entouré d’appliques au design typiquement seventies et de tables de chevet en métal perforé dessinées par le designer français Mathieu Matégot.

Le chevet

Gros plan sur le chevet.

Le porte-manteau

Quel est cet étrange objet à mi chemin entre une tête de lit et une calandre de voiture ? C’est un lampadaire inspiré par le designer Jean Royère qui sert également de porte manteau.

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Grégoire