Sloft MagazineLa Sélection SloftSloft ProjetsSloft StudioContact

Matières brutes et idées nobles dans 62 m²

L'appartement délicieusement parisien de Cyril et Emily, la fondatrice de Studio E-C En 2018 Emily Capron décide de rentrer à Paris après sept années passées à Londres dans de prestigieuses agences d'architectures comme Foster + Partners et Gundry & Ducker. L'occasion pour elle de retrouver son compagnon Cyril, architecte d'intérieur également, de créer son propre studio, le Studio E-C et surtout, d'emménager ensemble dans un logement pensé par et pour eux !

Lorsqu'ils visitent cet appartement dans le quartier du Faubourg St-Denis, ils viennent en professionnels, avec carnet d'esquisse et mètre laser en mains. Le coup de coeur est immédiat, la visite est rapide, et la nuit qui suit, courte : ils la consacrent en effet à dessiner des croquis et à tracer leurs premières idées de plans. Ce qui en ressort est tout à fait concluant. Leur intuition de départ était la bonne. Ils font une offre au petit matin. Et comme ils sont les premiers, l'appartement est pour eux. C'est ça d'avoir le coup d'oeil ! Les travaux commencent aussitôt et durent trois mois.

L'appartement existant est un deux pièces dans son jus. Pas spécialement attirant à première vue. A moins d'être architecte ! Emily et Cyril transforment radicalement la distribution historique en y logeant désormais un séjour, un bureau, une chambre, une vraie salle de bain et une cuisine séparée. Tout se joue ensuite dans les détails. Choix de matériaux bruts et naturels, dalles de pierre, marbre, bois, et disposition de pièces design contemporaines dont certaines ont été conçues par les deux architectes. Le résultat est un appartement compact, optimisé avec intelligence et décoré avec goût. Un ensemble très parisien mais où l'on retrouve de belles influences italiennes soulignées notamment par le marbre rose.

Ici, tout a été changé, mais le sens du détail et l'oeil d'Emily et Cyril donnent l'impression qu'il s'agit là de la conception initiale de l'appartement. Un appartement fluide sans intervention tape à l'oeil, distillant un chic "intemporel". En somme, "tout doit changer pour que rien ne change", comme dit Tancredi dans le Guépard de Visconti.

Le hall d’entrée typique d’un immeuble haussmannien milieu 19ème avec les moulures aux murs et le sol en carreaux de ciment.

L’entrée, avec en face la cuisine dans une pièce séparée, et à droite, le séjour. L’espace est délimité par les moulures au plafond.

À droite de l’entrée, le séjour avec au fond, derrière une cloison coulissante en noyer, un bureau.

La vue vers l’entrée depuis le fond du séjour.

L’accès à la cuisine se fait par une ouverture à l’italienne avec son encadrement de marbre. Au mur, une applique verticale In The Tube de chez DCW Éditions.

Dans la cuisine, tout vibre et vit grâce aux veines, aux couleurs et aux tâches des matériaux choisis : dalles en opus de marbre, panneaux de noyer et marbre rose. Comme des effluves de cuisson ou des jets de vapeur, bref, une métaphore visuelle de l’ébullition qui règne ici quand se préparent les repas. Les cuisiniers qui s’y affairent sont éclairés par un plafonnier en laiton Berlin de Christophe Pillet.

Le noyer et le marbre rose donnent à cet espace une ambiance tout à fait italienne. On se croirait (presque) dans la cuisine d’un appartement vénitien !

Le grand vaisselier dessiné sur mesure est pensé comme une mini loggia toute en transparence.

La vue du séjour dans la longueur, avec au fond, la grande bibliothèque de l’entrée. Au centre, entre le canapé et l’enfilade en bois sombre chinée, la Table Faubourg conçue par le Studio E-C avec les pieds laqués couleur kaki et le plateau en travertin, et derrière, à l’arrière plan, une table basse entièrement en terrazzo.

Gros plan sur les deux tables basses et sur la bibliothèque en arrière-plan.

Focus sur le travertin de la table Faubourg.

À droite du canapé, un tabouret de chez Niu Form fait office de bout de canapé. Sa couleur s’accorde parfaitement avec celle du parquet d’origine qui a été reponcé et changé de sens. Derrière le tabouret, le lampadaire Flo dessiné par Foster + Partners.

Le bureau a été installé dans la continuité du salon dont il est séparé par une cloison mobile.

Le bureau dans le bureau est une création du Studio E-C. Il est en carton et entièrement démontable.

À droite du bureau, le grand lampadaire de style Memphis Callimaco par Ettore Sottsass.

Plusieurs créations du Studio E-C : la table des repas Lavezzi en chêne massif, les trois coupelles Cavallo en marbre Sepeggiante et le trio de bougeoirs Beaumarchais en pierre.

Gros plans sur les coupelles et le trio de bougeoirs. Chaque pièce est unique et fabriquée en France par des artisans.

La coupelle Cavallo est disponible en trois diamètres, 30 cm, 20 cm et 12 cm.

Focus sur les bords de la coupelle à la finition adoucie.

Les trois pierres du trio de chandeliers : le marbre noir à gauche, le granit gris au centre et le marbre blanc à droite.

Chaque bougeoir fait 6 cm de diamètre et entre 2 et 3 cm d’épaisseur.

Le passage vers la partie “privée” de l’appartement se fait au travers d’une ouverture selon le même principe que pour la cuisine.

La vue vers le salon depuis la chambre. L’accès à la salle de bain est à droite.

La salle de bain est différente des autres pièces. On n’y retrouve pas les codes visibles dans le reste de l’appartement. Les carreaux Mosa bleu clair et les formes arrondies de cette pièce rappellent les piscines des années 30. Le contraste est saisissant et amusant !

Pour répondre aux contraintes de place et pouvoir prendre des douches agréable, la baignoire est plus courte qu’une baignoire classique mais bien plus large.

Ce grand meuble de rangement a été dessiné par Emily et réalisé sur mesure. Il accueille dans sa longueur un bureau d’appoint, bien pratique en 2020, et en 2021…

De part et d’autre du lit, des tables de chevet Componibile de chez Kartell. Leur couleur kaki se marie très bien avec le bois sombre du parquet et les grandes portes battantes en noyer du dressing à droite.

La maîtresse des lieux, Emily dans sa cuisine.

Photographies : Fabienne Delafraye, www.fabiennedelafraye.com
Texte : Grégoire & Jean

Réalisation : Studio EC, https://fr.studio-ec.com/