La Boutique SloftSloft MagazineSloft ProjetsSloft StudioContact

Leçon de travaux manuels dans 45 m² à Paris

L’appartement “upcyclé” de Ricardo et Rodrigo Bienvenue dans le 19e arrondissement de Paris. À droite, les Buttes Chaumont, à gauche, la butte Bergeyre. Autant dire qu’il y a l’embarras du choix en termes de balades pour Chispa et ses deux papas, Ricardo et Rodrigo. Le premier, d’origine cubaine et le second, d’origine espagnole, se sont installés à Paris il y a une quinzaine d’années. Ensemble, ils rêvaient de devenir propriétaires. Après de nombreuses visites, le couple se projette immédiatement dans ce 45 m² proche du quartier de la Mouzaïa, dans son jus, mais parfait à leurs yeux. Il avait tout : la taille, la luminosité, la possibilité de créer une grande pièce à vivre, d’avoir une chambre à part, sans vis-à-vis…, explique Rodrigo. Ils se positionnent aussitôt et durant les 3 mois que durent la vente, Rodrigo et Ricardo commencent à imaginer ce à quoi pourrait ressembler leur futur nid. J’ai travaillé dans des agences d’architecture et j’ai appris à utiliser Sketchup. J’ai donc pu faire les plans et visualiser les volumes. À l’origine, l’appartement était composé de trois pièces. Le couple décide d’ouvrir la pièce à vivre et de le transformer en deux pièces. Une fois le prêt en poche, les travaux peuvent commencer. On a fait pas mal de travaux nous-mêmes car nous avions un budget limité. On a enlevé les papier-peints, carrelages, etc. Côté parquet, une petite surprise attendait les nouveaux propriétaires… Les anciens occupants avaient installé du parquet, mais autour des meubles ! Si bien qu’une fois les meubles partis, on a découvert des trous dans le plancher à la place des meubles.

Tous deux passionnés d’architecture et de décoration, Ricardo et Rodrigo se sont beaucoup inspirés des beaux objets qu’ils pouvaient croiser lors de leurs virées aux puces pour habiller leur intérieur. Cela donne des idées, même si les prix à Paris ne sont pas toujours abordables. Mais le couple a la parade : guetter le moindre coin de rue, à la recherche d’objets abandonnés. Quand on se promène dans la rue on est très attentifs à ce qu’il y a autour, aux meubles laissés sur le trottoir, etc. On a par exemple récupéré un fauteuil ou encore la structure de la table à manger. On met sur le scooter et voilà ! Un soupçon de créativité et un peu d’huile de coude font le reste. On bricole, on retape, on confectionne nous-mêmes… Ricardo est très habile de ses mains, c’est une passion depuis toujours. Petit déjà, il confectionnait ses propres jouets. Un passe-temps qui leur permet aujourd’hui de pouvoir concevoir un appartement à leur image, accueillant et chaleureux.

Ricardo et Chispa !

Ricardo et Rodrigo ont donc élu domicile à quelques pas des Buttes-Chaumont. Un quartier qu’ils ont découvert par hasard mais qui leur a vite tapé dans l’oeil. Il y a un côté bobo, mais aussi un côté plus populaire que l’on a du mal à retrouver dans le centre de Paris. Sans oublier la Mouzaïa et la butte Bergeyre à quelques mètres. On se croirait dans un village ! Pour se promener c’est très agréable.

En passant le pas de la porte, direction la cuisine à droite, où Chispa nous accueille. Ici, c’est bien simple, il y avait tout à refaire ! La cuisine était entièrement recouverte de lambris sur les murs et au plafond, cela ressemblait à un chalet. On voulait une cuisine plus moderne. Pour la remettre au goût du jour, le couple a opté pour du blanc et du bois. Vu que la pièce est étroite, on ne voulait pas surcharger, d’où les tons neutres, chauds.

Ricardo aimant bien cuisiner, il était important pour le couple de concevoir une cuisine fonctionnelle. Aussi, tout l’électroménager est là, mais dissimulé derrière des portes de placard. On remarque la crédence en carrelage et son effet irrégulier, rappelant les zelliges.

Au-dessus du plan de travail, une étagère permet de disposer de la vaisselle et quelques objets de déco, toujours sans trop charger les murs. L’objectif ? Que cela reste léger visuellement.

Juste en face de la cuisine, une autre porte entrouverte…

… nous mène à la salle de bain. On a repris les mêmes codes que la cuisine pour harmoniser les deux pièces. Même sol, même carrelage au mur… Et à la place de la baignoire initiale, le couple a fait installer une cabine de douche.

Pour le meuble vasque, on vous laisse deviner… Le couple l’a chiné sur Leboncoin puis poncé et adapté pour y insérer le lavabo.

La visite se poursuit dans la nouvelle pièce à vivre, créée par le couple. Une fois le salon ouvert, on a voulu y aménager plusieurs espaces. Pour cela, nous avons mis le canapé au milieu de la pièce. Ils ont opté pour le modèle Lazare AM.PM en bleu paon et velours, pour apporter une touche de luxe à l’appart.

 

Et ici, les propriétaires ont volontairement choisi des meubles bas pour garder une sensation aérienne.

Un grand miroir nous fait face quand on entre dans la pièce, offrant une impression de profondeur. A côté, une monstera s’épanouit à vue d’oeil dans le salon. Le couple l’emmène avec lui à chaque déménagement. On aime beaucoup les plantes mais je pense que les plantes nous aiment aussi beaucoup ! Elle repose sur un tabouret trouvé… dans la rue !

Le séjour est un bel exemple de déco seconde main. La table basse du salon est une pure création du couple, faite à partir d’éléments de récupération. Le fauteuil a, quant à lui, été trouvé dans la rue lors des travaux de l’appartement. Le couple l’a simplement recouvert d’une peau lainée avant de définitivement l’adopter !

 

Au plafond, en revanche, pas de récup cette fois-ci. La suspension Serge Mouille, un cadeau de famille, fait office d’exception dans le salon.

On voulait aussi un petit coin bureau et de quoi poser tous nos souvenirs et cadeaux. Le système de crémaillères Ikea remplit ici toutes ces fonctions et habille le mur du salon.

On y retrouve pêle-mêle des objets rapportés d’un voyage au Vietnam, ou offerts par des proches, et bien sûr des photos, des livres…

On prend un peu de recul pour mieux saisir la pièce dans son intégralité. L’occasion de remarquer le deuxième espace derrière le canapé…

Il s’agit de la salle-à-manger, signifiée par la grande table faite sur-mesure par le couple qui aime recevoir. La structure en métal noir a été récupérée dans la rue et coiffée d’une belle plaque de marbre.

 

Pour les assises, un banc en peau lainée fabriqué par Ricardo, toujours à partir d’éléments de récupération, joue les contrastes avec le marbre. De l’autre côté, deux chaises d’écoliers trouvées elles aussi dans la rue et repeintes en noir mat pour mieux se fondre dans la pièce.

 

Au mur, trois photos chinées sur un marché à la Place des Fêtes. On se disait que la pièce n’avait pas besoin de plus, juste d’un rappel de noir avec la table, les chaises, etc…

On retraverse le salon pour se diriger vers la dernière porte de l’appartement…

… qui donne sur l’espace nuit. Les anciens conduits de cheminée font office de tête de lit. De part et d’autre, il y avait autrefois des placards. On a enlevé les portes et gardé uniquement les étagères d’un côté pour alléger et créer un effet de profondeur.

 

Et avez-vous remarqué la table de chevet “maison” ? Ricardo travaillant dans la mode, on accumule pas mal de choses ! Aussi, les boîtes de chaussures ont trouvé leur place à côté du lit. De la récup, encore et toujours !

Face au lit, une jolie commode. C’est une table de chevet style Louis XV que nous avons trouvée boulevard de Strasbourg.

Dessus, une lampe en marbre Ikea avec son ampoule Globe.

Et enfin, le dressing, laissé ouvert pour le moment. Par conséquent, il faut toujours organiser, ranger par couleurs… ! Mais c’est en cours de négociation précise Rodrigo qui aimerait y ajouter des portes. On laisse ainsi les propriétaires trancher cette épineuse question et on s’éclipse !

Les adresses “les yeux fermés” de Ricardo et Rodrigo :
 
Pour un dîner romantique : Le Pavillon du Lac, surtout à la fin de l’été, avec vue imprenable sur le lac des Buttes Chaumont, une fois le parc fermé au public. Place Armand Carrel, 75019 Paris
 
Pour un bon Japonais : Hokkaido, pour le meilleur ramen de Paris ! (Champon ramen), 14 rue Chabanais, 75002 Paris
 
Pour une balade : la Butte Bergeyre où on découvrira des maisons inattendues dans un havre de paix et une des meilleures vues sur le Sacré-Coeur de Montmartre, 75019 Paris
 
Pour un moment suspendu : L’hôtel Particulier, idéal pour son brunch dominical tardif très pratique, mais aussi pour un verre avec des amis dans son jardin d’hiver.

Photographies : Agathe Tissier
Texte : Julie

Réalisation : Ricardo et Rodrigo !