Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Mariage original entre inspirations japonaises et style nordique dans 45 m² à Paris

L'intérieur au style éclectique du réalisateur Kanamé Onoyama.Quand le réalisateur Kaname Onoyama n'est pas derrière l'oeilleton de sa caméra aux quatre coins du monde, c'est ici qu'il pose ses valises ! Un deux pièces dans lequel on retrouve ses racines japonaises, son goût pour les détails subtiles et une touche d'influence nordique; c'est le style japanordik !

Dans cet appartement sans vis-à-vis qui plane au-dessus de Lariboisière, c’est Souchon et sa Ballade de Jim qui nous trottent dans la tête : ici, c’est un paradis clair au-dessus d’un hôpital.

L'escalier

Le backstage du paradis clair, une cage d’escalier plutôt sombre…

L'entrée

La clarté de l’appartement est visible dès l’entrée qui donne sur le séjour et la cuisine. Détail déco : Le compteur électrique astucieusement camouflé sous une casquette !

Un paradis clair

La pièce principale accueille trois espaces fonctionnels qui cohabitent harmonieusement. La salle à manger, un coin salon et un repas. Les fenêtres de l’appartement surplombent l’hôpital Lariboisière, ici, le seul vis-à-vis c’est la lumière…

Le salon

L’espace salon. On remarque le bloc de rangements dans la longueur du plafond : discret, il n’a pas d’incidence sur la perception de l’espace et offre une capacité de stockage intéressante. Vous voyez le vidéo-projecteur qui s’y est logé ? On vous montre le résultat un peu plus loin !

Détail canapé

Les deux coussins très colorés donnent du caractère au canapé vintage.

Vélo

Ici, on prend les problématiques de mobilité urbaine très au sérieux !

Coin bureau

Le coin bureau est lové au milieu d’une cascade d’étagères dans l’angle de la pièce.

La lampe articulée

Tantôt droites, tantôt biseautées, tantôt en surplomb, tantôt encastrées, les étagères créent une élévation graphique et vivante. Installées en hauteur, elles permettent de libérer de l’espace en dessous pour installer un petit bureau.

Détail d'une étagère

Des appareils photos et de la poésie. Le maître des lieux est sensible à l’image et aux mots.

La commode

Cette commode d’inspiration scandinave sert à la fois de rangement et de petit autel dédié à la céramique japonaise.

La table et l'entrée

L’espace salle à manger. Il résume à lui seul l’ambiance délicate et épurée qui règne dans l’appartement, celle d’une conversation entre design nordique et japonais.

Détail table basse

La conversation entre la Scandinavie et le Japon se poursuit sur cette table basse géométrique avec un vase en céramique de Kazuo Onoyama à côté d’un lampadaire de chez Broste Copenhagen.

La salle à manger

Une partie de la cloison qui sépare la pièce principale de la chambre a été ajourée pour accueillir un vitrage. En plus de favoriser la circulation de la lumière, il agrandit chacune des pièces plutôt qu’il ne les sépare. De la pièce principale ou de la chambre, les regards gagnent en profondeur.

Par la baie vitrée

La vue depuis la chambre…

Lit et salle de bain

La chambre est clairement un espace dédié au repos…

La baignoire

On y vit volontiers allongé. Dans un lit ou dans une baignoire.

La cuisine japanordik

La cuisine est logée dans le prolongement de l’entrée. Elle s’est approprié tous les attributs des néo-bistrots du moment. On dîne à l’extérieur ? Pas forcément.

Focus éponge chat

On n’a pas résisté à l’éponge chat !

Détail de la cuisine

La bière parisienne Petite Pigalle a l’air de bien s’entendre avec son homologue japonaise, la Siga Kogen !

L'écran vidéo

Et voilà que le vidéo-projecteur prend tout son sens : mieux que les soirées télé, les soirées ciné !

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Jean