Sloft MagazineLa Sélection SloftSloft ProjetsSloft StudioContact
Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Good vibes à Paris, 50 m² aériens du côté du canal Saint-Martin

Un appartement tout en élégance et fluidité. Après une école de commerce et entre deux expériences professionnelles dans l'industrie du luxe, Lena a voulu ouvrir ses horizons et retrouver de vieilles amours mises un peu de côté au début de sa vie professionnelle : l'art, le design et l'architecture d'intérieur. Alors elle est retournée sur les bancs de l'école, ceux de l'École Boulle pour être précis. Elle y a suivi une spécialisation à plein temps en Architecture d’Intérieur et Design d’Espace. Aussi, quand en parallèle, elle et son compagnon, Régis, se mettent à chercher leur premier appartement à acheter, ils ont une idée en tête : trouver un "TAR" (Tout À Refaire ^^) dans le quartier du Canal Saint Martin. Car un chantier à gérer de A à Z, ce sont des travaux pratiques de choix pour une future archi.

Ils trouvent la perle rare dans une de leurs rues favorites près de l'hôpital Saint-Louis. 50 m² précédemment occupés par un musicien de jazz. Comme le dit Lena, "l'appart' avait de bonnes vibes !" À l'écoute de leurs usages et de leurs envies, elle repense entièrement l'espace en privilégiant le séjour qui regroupe le salon et la salle à manger. On y accède par une entrée-couloir dont chaque recoin a été optimisé : Lena y a logé la cuisine et la salle de bain. La chambre est en retrait et donne sur la cour de l'immeuble, au frais et au calme.

Pour un premier projet, c'est une réussite. Un appartement à l'atmosphère douce et lumineuse où l'on retrouve les influences nordiques et modernes de Lena ainsi que son intérêt pour les beaux matériaux. Les meubles sont autant des pièces de design que des objets chinés et retapés. Un lieu reposant où l'on se sent bien, tout simplement. En lançant un disque de Cole Porter, une tasse de thé à la main.

L'escalier

Une cage d’escalier bien élégante.

L’entrée de l’appartement donne dans un petit couloir qui conduit au séjour. À droite, la verrière derrière laquelle se niche la cuisine.

La cuisine a très bien trouvé sa place le long du couloir. Les différents modules viennent de chez IKEA, le plan de travail est en chêne et la crédence derrière les plaques électriques, en terrazzo.

Gros plan sur les bocaux : le vrac ce n’est pas qu’une idée abstraite, mais bel et bien une réalité dans de plus en plus de cuisines. Une réalité aussi écologique que décorative, et c’est tant mieux.

La vue de l’entrée en plan large. Le long du mur de droite, Lena a dessiné et fait réaliser par son menuisier une série de placards bas qui créent une étagère filante. Une manière bien maline d’optimiser l’espace, toute en élégance.

Le parquet de l’entrée et de la chambre a été chiné auprès d’un artisan pour remplacer le carrelage d’origine. Belle opération, il correspond parfaitement au parquet du séjour. Au fond, la porte qui donne dans la salle de bain.

La salle de bain

Le meuble-vasque de la salle de bain a été fait sur mesure. Au sol, du terrazzo comme dans la cuisine.

Détail de la salle de bain

On retrouve dans la salle de bain les petits détails qui sont la marque de fabrique de Lena : de petits paniers en osier et un vase en grès rempli d’une gerbe d’épis de blé. Ils sont signe de fertilité et de prospérité. Yves Saint-Laurent en mettait dans chacune de ses maisons.

Au bout du couloir-entrée, le séjour !

Dans le séjour, une ancienne cheminée en pierre. Même si on ne les utilise plus, les cheminées ont été gardées pour leur aspect déco et pratique ! Elles sont devenues un élément à part entière de la grammaire parisienne. Ici, elle est joliment mise en valeur grâce au grand miroir Louis-Philippe. À gauche de la cheminée, la célèbre folding chair du designer italien Aldo Jacober.

Gros plan sur la chaise en bois et cannage. Bien pratique, elle ne fait que quelques centimètres d’épaisseur quand elle est pliée !

Focus sur la cheminée

La petite touche « Lena » sur le rebord de la cheminée. On découvre dans le reflet du miroir, la grande bibliothèque qui se trouve de l’autre côté du séjour.

La grande table de la salle à manger a elle aussi été chinée. Ses pieds « compas » sont caractéristiques du design des années 50. Autour de la table, des chaises Bertoia. L’ensemble est éclairé par une grande suspension IC S2 de chez Flos. Au mur, deux cyanotypes des artistes Invincible Été.

Plan large de la salle à manger. Les rideaux blancs à passepoil noir viennent de chez Caravane.

Dialogue entre l’acier inox de la chaise Bertoia et le laiton du lampadaire Eclipse de chez Dutchbone.

La vue vers le salon

L’autre côté du séjour accueille le salon avec la grande bibliothèque dessinée par Lena et réalisé par son menuisier. À droite, la porte qui mène vers la chambre.

Le canapé

Le dos du canapé de chez IKEA.

La gauche de l'étagère

Au sol, un ensemble de deux tables basses « Remix » de The Hansen Family. Posé dessus, un pichet Fasano de chez Slowey’s dont le bleu tacheté se marie parfaitement au jaune du mimosas.

Focus sur la table basse

Gros plan sur le plateau de la table en chêne massif.

Le centre de l'étagère

Devant la bibliothèque, un fauteuil du designer polonais Jozef Chierowski chiné puis poncé, verni et retapissé.

Et voici celle à qui l’on doit cette ambiance douce et sereine : Lena, architecte d’intérieur !

L'entrée de la chambre

La vue vers le salon depuis la chambre. On découvre contre le mur, la chaise d’Aldo Jacober dans sa version pliée.

La tête de lit

Une tête de lit à la fois majestueuse et minimaliste ! Ici, on ne dort pas dans les bras de Morphée mais sous ceux de l’applique Baréa de chez AM.PM.

Focus sur l'étagère

Gros plan sur le rebord de la tête de lit où sont disposés de jolies gravures et quelques souvenirs de vacances. Idéal pour un sommeil paisible.

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Grégoire et Jean

Réalisation : Lena Ollivier, https://www.instagram.com/lenaollivier/