Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Fenêtres sur cour

Lumière sur un lieu de vie étonnant. Il y a quelques années, Hubert et Julie ont emménagé dans un appartement au coeur d'une jolie voie privée parisienne. L'espace était charmant, mais on y logeait une chambre, une petite cuisine et pas beaucoup plus ! Puis la chance leur a souri : l'atelier de sculpture situé en face de chez eux était à vendre ! Ils ont sauté sur l'occasion en confiant à Julie Mafrand de l'Agence WTF/A le soin d'en faire l'espace de vie qui leur manquait.

Aujourd'hui, chez Hubert et Julie, on dort d'un côté et on profite de la vie de l'autre. Ici, toutes les fenêtres donnent sur cour. Bonne visite !

 

La cour

De gros pots de plantes, de vieux pavés et du mobilier de jardin. Un cadre poétique qui a tout de suite plu à Julie et Hubert. Ils ont commencé par un petit appartement sur la “rive droite” de l’allée, qu’ils ont complété en créant leur espace de vie sur la “rive gauche” !

La façade

Quand la sculptrice qui avait transformé la maison d’ouvriers d’origine en atelier a décidé de le vendre, elle s’est naturellement tournée vers ses voisins d’en face. Ils ont fait appel à l’architecte Julie Mafrand de l’Agence WTF/A pour transformer l’espace de travail en un nouveau lieu de vie moderne et lumineux. La boucle était bouclée !

La bibliothèque

À l’image des blocs de pierre qu’il accueillait auparavant, le lieu était brut mais ne demandait qu’à être travaillé pour révéler ce qu’il avait à offrir. Une fois le sol nivelé, les réseaux rétablis, la façade repensée pour faire entrer plus de lumière et la couverture consolidée, l’espace a été divisé en deux parties. Ici, la partie réservée aux nourritures de l’esprit…

La cuisine

…et là, la partie consacrée aux nourritures terrestres. On les prépare et on les savoure sur un ensemble IKEA composé d’éléments de la gamme RINGHULT dont la forme en “L” permet de loger l’évier, les plaques à induction, le plan de travail et la table des repas.

Les placards de la cuisine

Cohérence colorielle : meubles blancs, placards blancs, plan de travail blanc, plaques à induction blanches, MAIS golden robinet de chez Rousseau ! La mini touche bling d’un intérieur subtil et élégant.

La table de jardin

Ce soir, on dîne dehors ? Ok, il suffit d’ouvrir la porte !

Le plan de travail

Au dessus des placards de rangements de la cuisine, les propriétaires ont aménagé une petite mezzanine à laquelle ils accèdent grâce à une échelle télescopique.

On y trouve toutes sortes de choses, comme cette collection de guitares ou cette tête de statue. Le portrait d’une ancienne coloc’ de la sculptrice qui travaillait ici ?
La suspension Conran Shop

De là haut, la géographie de l’appartement saute aux yeux : la table des repas, l’espace repos et la grande bibliothèque. Elle a été construite en contreplaqué par le maître des lieux, ostéopathe de métier et donc habile de ses mains ! Les quatre colonnes d’étagères sont disposées en escalier afin de suivre la pente du toit et reposent sur des placards.

 

La banquette

La bibliothèque se termine en une méridienne intégrée. À ras de la fenêtre, elle est idéale pour s’évader du regard dans l’allée.

Le bureau

Notre méridienne est spécialement agile : elle se transforme en un petit bureau avec chaise incorporée ! Le visage qui la surplombe est-il le dieu du design ?

La suspension Ingo Maurer

Aux amis de passage, on offre ici : le couvert, un livre, et si la nuit tombe plus vite que prévu, le gîte ! Grâce au lit Pocket Guest de chez The Conran Shop. En un tournemain, le canapé se transforme en lit double. Ici on ne dort pas à la belle étoile mais à la belle page… sous la suspension Zettel’z 5 du designer Ingo Maurer.

La vasque

Une salle de bain a été aménagée derrière les placards de la cuisine. Les éléments viennent de chez Leroy Merlin et la vasque Capsule de chez Sensea a été installée sur un trépied chiné par Hubert et Julie.

Le secrétaire

La touche design finale de cet intérieur : le secrétaire mural Gaston de chez Hartô dont les couleurs pastels s’intègrent parfaitement à l’ensemble.

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Jacques

Réalisation : Julie Mafrand, http://wtfa-aa.com/