La Boutique SloftSloft MagazineSloft ProjetsSloft StudioContact

Esprit boudoir dans 47 m² à Paris

Un appartement chic et intimiste Afin de pouvoir bénéficier d’une surface supplémentaire pour accueillir ses enfants ou bien des amis de passage, un couple de parisiens a décidé d’acquérir un appartement de 47 m² rue Bachaumont, dans le deuxième arrondissement, en complément de leur propre appartement. Un pied-à-terre en quelque sorte, afin de loger leurs visiteurs de manière indépendante. L’appartement du couple étant dans les tons clairs et épurés, ils ont souhaité prendre le contre-pied pour cette deuxième surface avec une ambiance tout en contraste, « un boudoir chic et intimiste » selon les termes des architectes Audrey & Gabrielle en charge du projet. Le client, travaillant dans le milieu de l’hôtellerie à Paris, voulait notamment reproduire les codes de la chambre d’hôtel. Pour cela, les architectes ont dû procéder à une rénovation totale. L’appartement était en bon état, mais la circulation était complètement à revoir. La cuisine était par exemple située là où se trouve le dressing actuellement !

Après quelques travaux donc, les architectes ont réussi à matérialiser les envies du client et à créer cet écrin tout en élégance : ici, le noir se mêle à un camaïeu de verts et bleus profonds, saupoudré de touches de doré, marbre et velours pour apporter le soupçon de luxe en plus.

On vous fait visiter ?

Derrière la porte d’entrée, un beau rideau en velours nous accueille dans cet écrin parisien. Un mur en miroir piqué effet vintage a été intégré afin d’éclaircir cette pièce sans lumière naturelle et de l’agrandir. L’effet est convaincant ! Intégrées au miroir, les appliques Avello de chez NV Gallery permettent bien sûr de se scruter sous toutes les coutures !

Une banquette a également été ajoutée sous le placard qui dissimule le comptoir électrique. Et sur la partie basse, un tiroir pour ranger les chaussures.

On avance dans l’appartement…

… Pour déboucher sur la cuisine ouverte. Avec ses caissons IKEA et ses portes sur mesure, cette “cuisine d’appoint” a tout d’une grande ! De quoi se préparer des dîners esprit “bistronomie”pour les hôtes de passage dans la capitale. Ils seront accompagnés d’une bonne bouteille de vin astucieusement rangée dans l’étagère tout à gauche ! Il y avait un poteau derrière, à cause du mur porteur, et on se retrouvait de fait avec un jeu de 20 cm. Au lieu de perdre de l’espace, on a décidé de créer une petite étagère, racontent les architectes.

Le plan de travail joue la carte de l’élégance : du marbre noir poli brillant avec incrustations dorées s’il vous plait, faisant écho à la robinetterie en laiton.

À côté de la cuisine, une bibliothèque habille le mur du salon.

Elle permet de ranger quelques livres et d’exposer des objets de décoration. Au fond, le mur a été peint avec la teinte Vardo de chez Farrow&Ball. Et toujours, des touches de laiton ici ou là avec les boutons de portes par exemple.

Une bibliothèque noire, une ambiance boudoir… Pour ne pas avoir un rendu trop sombre, l’équipe d’architectes a joué sur la lumière. On a installé des leds sur variateur sur la bibliothèque, avec quatre ambiances différentes, et on a ajouté une gorge lumineuse au plafond sur variateur également.

Vue d’ensemble du salon pour admirer le papier peint qui entoure la fenêtre. C’est le Clouds de chez Phillip Jeffries. On l’adore ! La texture, l’aspect… En petite touche, ça crée une atmosphère très chaleureuse, commentent Audrey & Gabrielle.

Les fauteuils en velours de coton bleus Stanley de chez Made.com ont ici parfaitement trouvé leur place et appellent à la paresse et la contemplation.

Pour compléter, le canapé La Redoute, choisi en velours bleu également et la table basse Made.com en laiton et verre viennent renforcer l’esprit du boudoir chic.

Interrupteurs et encadrements de portes en laiton, la touche hôtelière se joue dans la cohérence et les finitions !

 

On passe une tête à travers la porte…

Et on découvre la chambre. Nous avons choisi de continuer dans une ambiance encore plus contrastée que celle de la pièce de vie, expliquent les architectes.

Les détails du papier peint panoramique (Amazone d’Isidore Leroy) donnent de la profondeur à la pièce et les rappels de couleurs et de textures sont en harmonie avec la pièce principale.

Tout autour du lit, des rangements toute hauteur réalisés sur mesure, avec le détail qui fait mouche : des poignées en laiton bien sûr !

Côté pile de la chambre, on retrouve le papier peint qui s’est glissé entre des lambris recréés, recouverts de la peinture “Off Black” de chez Farrow&Ball. L’ensemble crée comme une baie vitrée sur un paysage exotique, tout en rappelant les codes parisiens.

Là encore, l’éclairage a été soigné. Des liseuses Astro Lighting, des leds sur variateur… On peut choisir son ambiance selon son humeur !

Enfin, une dernière porte à galandage entrouverte attire notre curiosité…

Elle mène à la salle de bain, complètement inspirée des codes de l’hôtellerie.

Le marbre noir y est omniprésent. On remarque les jolies suspensions Normann Copenhagen, mais surtout, le plafond étoilé, souhait du propriétaire. Il avait repéré ça dans l’un de ses hôtels et voulait la même chose… Au total, une centaine de leds ont été intégrées au faux plafond.

La belle douche à l’italienne équipée d’une banquette rappelle là encore les salles de bain d’hôtel. Les étoiles en plus !

Photographies : Agathe Tissier-Dumont http://agathetissier.com/
Texte : Julie

Réalisation : Audrey & Gabrielle https://audreyetgabrielleinterieurs.com/