Sloft MagazineLa Sélection SloftSloft ProjetsSloft StudioContact
Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Épure et influences 80’s dans 75 m² à Asnières-sur-Seine

L’heureuse combinaison d’un appartement dépouillé et de son décor très sophistiqué. Après un diplôme brillamment obtenu majors de promotion, s’il-vous-plaît ! à l'École Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg en 2015, le duo Hélène Pinaud et Julien Schwartzmann fonde immédiatement son agence, Heju. Un pari osé qui paie ! Des inspirations minimalistes scandinaves et japonaises, des couleurs vives et délicates et des pièces de mobilier pointues, voici leur univers, reconnaissable entre mille.

Pour cet appartement des années 70, une grande rénovation s’imposait. L’objectif : épurer les espaces et créer une page blanche pour aménager sans limite. Les murs sont laissés blancs et c’est le mobilier, sophistiqué et choisi avec soin, qui anime et délimite les espaces de vie. Dans le salon, des arches ont été créées, tantôt comme ouverture vers l’entrée, tantôt comme bibliothèque, pour dynamiser la pièce et apporter un cachet indéniable à ce bel appartement.

Grâce à un habile dosage des couleurs, des formes et des matières, ce projet d’Heju Studio allie fonctionnalité et poésie, intérieur tendance et intemporel… Nous vous laissons le découvrir !

Dès l’entrée, le graphisme tout en subtilité du duo Heju donne le ton. Les murs sont habillés d’une cimaise blanche en lambris tandis que la partie haute a été peinte dans un gris très clair.

La suspension Junit de la marque allemande Schneid, aux influences Memphis, a été choisie pour éclairer l’entrée.

Dans le séjour, on admire les reflets vernissés du sol en béton ciré. L’arche menant aux autres pièces de l’appartement joue avec les volumes et donne de la personnalité à la pièce. Ici, tous les murs sont blancs. Ce sont les pièces de mobilier qui animent subtilement l’espace de leurs couleurs.

Gros plan sur la table en bois dessinée par Heju et réalisée sur mesure pour ce projet. Ses larges pieds cylindriques et son plateau arrondi font écho à l’entrée arquée du séjour.

Côté salon, le mobilier ne perd pas de sa superbe. On ne compte que des pièces de design, colorées et sophistiquées ! Le canapé blanc par Hay assure la touche de sobriété nécessaire à cette composition assumée et savamment dosée.

Au dessus du canapé, un grand tableau, dynamise le mur avec ses codes graphiques des années 80 et donne de la profondeur à la pièce.

Chapeau pour le choix de la table basse Pawn par Serax toute en rondeur et le fauteuil ocre Driade. Deux éléments hauts en couleurs, qui viennent vitaminer la pièce !

On confondrait presque le lampadaire Tangent XL de Pallucco avec une sculpture très classe et minimaliste !

Une bibliothèque sur mesure a été créée dans l’une des arches d’origine. Cette réalisation apporte toujours plus de singularité au séjour et permet d’exposer de beaux objets. L’espace est optimisé, grâce aux modules de rangement fermés.

A gauche, voici l’une des élégantes appliques de chez Zangra, encadrant les arches du séjour.

Au centre de la pièce, un espace bureau a été créé en jouant lui aussi avec une des arches.

Maintenant, direction la cuisine !

Avec l’entrée, il s’agit de l’unique pièce de la maison qui bénéficie de touches de couleurs. Un jeu de matières se fait entre le revêtement des portes des modules. En bas, les portes en noyer de chez Helsingo. En haut, des portes habillées d’une couleur bleu gris. Pour un résultat à la fois doux et impactant.

Vue de face des modules de la cuisine. Une cimaise en bois clair a été posée au dessus de l’évier. On aime la douce lumière qui met en valeur les éléments. Ici, chaque composante semble parfaitement trouver sa place.

La cuisine, agencée en longueur est très fonctionnelle et dégagée. Il s’en dégage une impression d’espace et d’équilibre.

La crédence a été réalisée dans un Terrazzo beige. Pour toujours plus de finesse et surtout de fonctionnalité. On le sait bien, en cuisine, le marbre résiste à toutes les épreuves ! Les poignées des modules sont des Mini Circus par Superfront.

Contre un des murs de la cuisine, un espace pour le petit déjeuner a été aménagé. L’applique est mise en valeur par le joli rose pâle. Les moulures d’origine ont ici aussi été conservées. On observe de la part des architectes un vrai travail de préservation des atouts initiaux de l’appartement.

Dans la chambre parentale, les tons restent doux et invitent au repos. Au plafond, un papier peint imitation bois, comme un lambris, vient donner à la pièce une note enveloppante.

Les murs ont été réalisé dans un enduit aspect béton. Les architectes ont repris la même matière pour créer la table de chevet et la tête de lit, dans des formes épurées, pour un résultat sculptural. Sur la table de chevet, une icône du design des années 70, la lampe Atollo dessinée par le designer italien Vico Magistretti.

Arrêtons nous un instant pour contempler la douce clarté qui baigne la pièce à travers les rideaux. Au plafond, la suspension en papier Formakami par &Tradition.

Béton toujours, un volume rectangulaire et un miroir forment une coiffeuse naturellement intégrée à la composition d’ensemble. Une nouvelle création sur-mesure qui donne à la pièce des allures de maison grecque sur l’île de Santorin… Le tabouret en bois Devil’s Eye par Pols Potten apporte une touche d’excentricité naturelle à la sobriété de la chambre.

Dans la salle de bains, de petites tomettes claires tapissent le sol et le bas du mur. Elles contrastent subtilement avec une jolie faïence, aux tons blancs nuancés. Une belle mise à l’honneur des matières naturelles !

Ici, l’espace est démultiplié grâce à l’importante vasque et au miroir d’angle.

La chambre d’enfant a été réalisée dans un esprit naturel. Le travail effectué est inspiré de l’architecte finlandais Alvar Aalto, connu pour ses créations modernistes !

Photographies : HeJu, https://www.heju.fr/
Texte : Joséphine

Réalisation : HeJu, https://www.heju.fr/