La Boutique SloftSloft MagazineSloft ProjetsSloft StudioContact

Comme à l’hôtel dans 68 m² à Caulaincourt

Le charme de l’ancien rencontre le contemporain. Julien, le propriétaire, passe la majeure partie de son temps à l’étranger pour le travail. De passage à Paris de temps à autre, il souhaitait pouvoir bénéficier d’un pied-à-terre. Le coup de cœur a eu lieu pour cet appartement de 68 m², situé à Caulaincourt. Il faut dire qu’il propose de sérieux atouts : quartier vivant, charme de l’ancien avec parquet et cheminée…

Malgré ses belles prestations, le lieu méritait quelques travaux et une redistribution. Les architectes d’Audrey & Gabrielle sont alors intervenues pour apporter un supplément d’âme, et surtout, créer un cocon confortable où Julien se sente bien. Elles ont repris les codes de l’appartement parisien en conservant le parquet et la cheminée d’époque et en y ajoutant des moulures au plafond pour apporter plus de cachet. Et elles ont mixé le tout avec des codes hôteliers pour finalement créer un appartement « comme une suite d’hôtel ». Un lieu où l’on a plus qu’à poser ses valises !

Plongée immédiate dans une ambiance élégante et graphique dès l’entrée… On y retrouve directement les codes de l’appartement avec ce mix de bois, de bleu, teinte Hague Blue de Farrow & Ball, et de blanc, véritables fils conducteurs de la visite. Un choix de matériaux et couleurs dans l’air du temps, très apprécié de l’univers hôtelier.

Quelques pas nous mènent à la salle à manger… On aperçoit les moulures en staff au plafond, ajoutées par les architectes lors des travaux pour renforcer le cachet de la pièce.

La salle à manger reprend les mêmes codes. La table en bois lui confère un esprit scandinave, réchauffé par le velours bleu des fauteuils. Les suspensions AMP de Norman Copenhagen apportent la touche design. Mais quelques finitions restent encore à ajuster… Nous allons installer un miroir pour habiller la cheminée, ce qui va apporter de la profondeur à l’espace et donner encore plus de cachet, précisent les architectes.

Focus sur la cheminée d’origine. On remarque la peinture restée intacte sur la plaque. Coup de coeur assuré pour le propriétaire !

On se retourne et nous voici dans le salon ! Le bleu Hague Blue nous plonge ici dans un cocon, conforté par les suspensions Bubble de Georges Nelson de chez Hay qui apportent un zeste de douceur supplémentaire à la pièce. Au fond, la bibliothèque, pièce maîtresse du salon, habille tout le mur et attire notre curiosité…

On se rapproche pour mieux voir les cloisons à claire-voie ainsi que les différents éléments de cette bibliothèque sur-mesure. Le propriétaire avait aimé une des précédentes bibliothèques réalisées par les architectes et a voulu l’adapter à son appartement. Plusieurs niches de hauteurs différentes ont été créés pour abriter les nombreux livres et créer du rythme.

Surprise ! Les cloisons à claire-voie sont mobiles et dévoilent un bureau caché derrière une tablette sur la partie droite de la bibliothèque.

Depuis la bibliothèque, on remarque le camaïeu de bleus entre le canapé et les murs, sur lesquels les suspensions blanches ressortent à merveille.

Direction la cuisine, de l’autre côté du couloir. On retrouve les claires-voies en bois, installées ici pour donner de la profondeur à l’entrée et mettre à distance la cuisine.

On entre dans la cuisine, toute en longueur et sur-mesure. On y retrouve là aussi le même bleu que la pièce de vie. À gauche, le plan de travail a été pensé comme un bar pour prendre un café, manger sur le pouce, etc.

Zoom sur le trio de suspensions Pillar de chez Nedgis qui éclairent élégamment le plan de travail.

La visite se poursuit dans la “suite”… qui commence par la salle de bain, elle aussi habillée de ses cloisons à claires-voies en bois pour signifier l’entrée. Les architectes ont abattu la cloison entre la salle de bain et la chambre pour créer une suite communicante, toujours dans l’esprit des suites d’hôtels.

Et telle une suite d’hôtel, c’est donc tout naturellement que la salle de bain intègre une large douche à l’italienne et arbore des matériaux haut-de-gamme. Les murs sont recouverts de carreaux grès cérame effet marbre de chez Marazzi, réchauffés par le bois du meuble installé sous le lavabo. La robinetterie noire mate de chez Hotbath vient quant à elle jouer les contrastes, toute en élégance.

Sur la partie haute, une verrière a été installée pour laisser passer la lumière et rendre la séparation avec la chambre légère, presque invisible. Au centre, un miroir sans teint permet de se voir sans être vu !

Face à la salle de bain, les architectes ont conçu un large dressing sur tout le pan de mur, pour tout ranger et cacher, comme à l’hôtel. Ils ont opté pour un bleu plus clair que le reste de l’appartement, relevé par des touches de laiton.

Enfin, nous arrivons dans la partie nuit. La tête de lit a été réalisée sur mesure. Elle est composée d’une niche qui laisse apparaître un papier peint de chez Phillip Jeffries pour apporter de la profondeur et une touche d’originalité.

Le bleu est ici aussi plus clair que le salon. Avec cette nuance, les architectes ont voulu créer un espace différent du reste de l’appartement. Le mot d’ordre : se démarquer tout en restant cohérent !

On bascule à gauche du lit pour découvrir une nouvelle niche sur le côté, dans le renfoncement du mur. Elle fait office de mini bibliothèque / table de chevet. L’occasion d’admirer au passage les suspensions Northern du designer Birger Dahl, avec leurs délicates touches de laiton.

Pour terminer, focus sur le seul élément décoratif au mur de cet appartement…! Des cylindres en bois de hêtre et laine, oeuvre d’art venant de la galerie Wilo & Grove, qui habille le mur face au lit.

Photographies : Agathe Tissier-Dumont http://agathetissier.com/
Texte : Julie

Réalisation : Audrey & Gabrielle, https://audreyetgabrielleinterieurs.com/