Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Carte Blanche #1 – Un 70 m² sur l’île Saint-Louis

Artistes et marques nous proposent une vision contemporaine de l'habitat pour cette rentrée 2020. Une fois n'est pas coutume, vous allez découvrir une Visite Guidée d'un nouveau genre. Contrairement à d'habitude où nous arrivons quand un intérieur est terminé, cette fois-ci, nous l'avons suscité ! Nous avons sélectionné un superbe appartement et nous avons donné carte blanche à des artistes et des marques représentant la nouvelle scène française en matière d’Art et de Design pour se l’approprier et le décorer. Le but ? Vous proposer une vision très actuelle de l'habitat pour cette rentrée 2020. Nous espérons que cela vous plaira !

Nous n'aurions rien pu faire sans la complicité de l'architecte Julien Pradignac qui nous a proposé un espace tout à fait exceptionnel dont il venait d'achever la rénovation complète. Un appartement de 70 m² niché en haut d'un immeuble sur les quais de l'Île Saint Louis. Il n'avait pas été retouché depuis les années 70. L'aménagement et la décoration étaient "d'époque" et une moquette orange tapissait encore les murs et les sols... L'architecte s'est efforcé de créer un lieu dans lequel on passe d'une pièce à l'autre sans en avoir l'impression. La circulation est fluide et s'organise autour d'une cloison centrale qui structure l'espace en forme de croix. L'entrée donne dans une première pièce dans laquelle une cuisine est astucieusement dissimulée derrière de grands panneaux de bois. L'espace principal donne sur la Seine et sur les quais de la Rive Gauche de Paris et peut être divisé grâce à une cloison amovible.

Découvrez en vidéo et photos un espace unique et éphémère, décoré par les artistes Pia Chevalier, Barbara Lou, Noémie Kirscher Perrel et Emmanuelle Roule et aménagé par les marques Artsper, Daniel-Édition, DCW Éditions, Greige, Horace, La Boîte Concept, Ligne Roset, Made In Design, Nuée Édition, USM et TipToe. Merci à elles et eux d'avoir joué le jeu !



L'architecte Julien Pradignac nous décrypte l'appartement ! Par ici la visite en vidéo !

Elle continue ci-dessous en textes et photos !

La cour de l’immeuble avec son sol en gros pavé parisiens. Ces gros pavés ont disparu des rues, remplacés par les « petits pavés piqués ». Mais ils sont encore visibles dans certaines cours de vieux immeubles, comme ici.

On rentre dans l’appartement par cette pièce d’entrée qui sert à la fois de cuisine, de salle à manger ou de pièce de réception supplémentaire. Le petit couloir mène à la pièce principale.

L’espace repas aménagé autour d’une table ronde en verre sur laquelle trône une céramique « Octopus » de l’artiste Pia Chevalier qui sert ici de vase et accueille une sélection florale par Noémie Kirscher Perrel du @studiograndeparis. On peut s’asseoir au choix sur une chaine en velours vert vintage ou sur la chaise SSD par TipToe, avec une éclairage assuré par un ensemble de suspensions In The Sun par DCW Éditions.

Gros plan sur l’acrylique sur toile de Moustapha Baïdi Oumarou, « Dans le waka #3« , vendue par Artsper.

Sur la console à droite de la pièce, une huile sur toile par l’artiste Hélène Duclos.

La cuisine s’escamote derrière un placard en panneaux de bois montés sur glissières. Elle est donc apparente ou cachée selon l’usage qu’on veut faire de la pièce.

Nous voici dans la pièce principale aménagée comme un salon. À droite, un meuble sur mesure construit contre la cloison centrale. Derrière la banquette Togo par Ligne Roset, le salon de lecture.

Ici, le salon de lecture, où l’on s’installe sur un fauteuil Barcelona de chez Knoll.

La photo de Laurent Gudin, LAMB II, représentant deux lutteurs sénégalais, est posée sur une console métallique USM. Lampe Aaro par DCW Éditions.

Focus sur la console et sur le vase en céramique par Emmanuelle Roule dans lequel Noémie Kirscher Perrel du @studiograndeparis a installé quelques fleurs soigneusement sélectionnées.

Demi-tour et vue vers le meuble intégré en bois.

Le meuble dessiné par Julien Pradignac est modulable grâce à de petits taquets en bois qui se fichent dans le fond de la paroi. Sur la première étagère, le vase « Girl Power » vendu par Made In Design et une Lampe Gras N°. 207 Sur les deux étagères supérieures on peut voir deux esquisses par Barbara Lou, deux céramiques d’Emmanuelle Roule .

Gros plan sur le bol en céramique d’Emmanuelle Roule et un oeil dessiné par Barbara Lou, l’ensemble éclairé par une lampe sans fil Knokke.

Demi-tour et vue sur la seconde partie du salon. La banquette Togo deux places fait face à une table basse de chez USM posée sur le tapis Simbolo par Bolia. À droite de la banquette, un porte revue pratique et élégant par ATYM. Au mur, un joli rappel des vacances avec la photo Crowded at sea par Joost Wensveen.

Gros plan sur la cheminée revue et corrigée par Julien Pradignac. Il a gardé l’insert des années 70 et l’a habillé en pierre de Bourgogne. Un foyer qui n’accueille plus de bûches mais des céramiques d’Emmanuelle Roule !

Gros plan sur la table basse USM et sur le tapis Bolia.

L’incroyable vue depuis le salon sur les berges de la Rive Gauche avec au fond à droite la coupole du Panthéon.

Une porte coulissante logée dans le mur central permet de séparer la pièce principale en deux.

La vue depuis le salon avec, au fond, la porte coulissante fermée.

La seconde partie de la grande pièce, derrière la cloison amovible, transformée en chambre principale. C’est tout l’intérêt de cet espace. Intimiste quand il est cloisonné ou démonstratif quand il est décloisonné. Il démultiplie les possibilités d’utilisations.

Sous la fenêtre, La Boite Concept a aménagé un salon de musique grâce à son enceinte orchestrale LX que l’on écoute confortablement installé dans un fauteuil Eames. Lampadaire Mantis BS1 par DCW Éditions.

La vue sur les quais de la Seine.

On soigne l’ambiance musicale dans la Carte Blanche Sloft Magazine !

Le sommeil, c’est l’affaire de Greige et ses draps en percale de coton ! Avant de glisser dans les bras de Morphée, on pourra lire quelques pages bien adossé à la tête de lit Nuée Édition réalisée sur mesure en France, et s’éclairer grâce à une des deux Lampes Gras fixées au plafond.

Focus sur l’abat-jour de la Lampe Gras et sur la tête de lit en laine.

Le chevet est de la couleur jaune iconique de la marque USM. Présenté dans sa version ouverte, on peut y ajouter des tiroirs ou des portes abattantes. C’est l’avantage de cette marque de mobilier modulable. On remarque au sol le parquet en motif Versailles choisi par Julien Pradignac.

Gros plan sur la fameuse boule USM qui permet de connecter les différents éléments entre eux.

Contre le placard, le dessin Maravillas con variaciones acrosticas 18 de Joan Miró.

La seconde chambre se situe au bout du petit passage dans lequel se trouvent la salle de bains et les WC. L’ensemble a été surélevé afin de passer les différents réseaux d’eau.

Le meuble vasque de la salle de bains en bois et en pierre pour un rendu minimaliste mais chaleureux.

Les soins de la peau sont confiés à la jeune marque française Horace !

En face du meuble vasque, une véritable cabine de douche toute en terrazzo éclairée grâce à un bandeau LED dissimulé dans le plafond.

Gros plan sur les carreaux de terrazzo et sur les produits Horace.

Au bout de ce petit passage, dans la lumière, la seconde chambre.

Les poutres verticales qui font face au lit ont été découvertes lors des travaux. L’architecte a décidé de les garder en les peignant de la même couleur que les murs. Elles sont donc visibles mais discrètes et intégrées à l’ensemble. Fixée au mur, la version applique du modèle In The Sun par DCW Éditions.

Une sculpture de l’artiste française Haude Bernabé trône dans la niche au dessus du lit fait en draps Greige.

Gros plan sur l’applique Biny Curve par DCW Éditions qui sert de lampe de chevet.

Au-dessus de la console USM, une applique de la collection In The Sun.

Gros plan sur le bouton d’ouverture de la porte abbatante du meuble de rangement USM.

Le passage de la seconde chambre vers la pièce de l’entrée se fait par ce petit sas. La boucle est bouclée, sans jamais revenir sur ses pas !

Photographies : Fabienne Delafraye, www.fabiennedelafraye.com
Texte : Grégoire et Jean

Réalisation : Julien Pradignac, https://www.atelier-pa.com/accueil