Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

“Blanc séquence” : l’appartement de 40 m² d’un jeune réalisateur

Un appartement façon nouvelle vague : économe, agile et intime.Cette semaine, plan-séquence sur le studio de Victor, un jeune réalisateur. À l’origine, ce 40 m² était constitué de deux chambres. Après repérage et étude des lieux, l’architecte Félix Haudrechy a abattu la cloison de séparation mais usé d’effets très spéciaux pour conserver des espaces bien distincts où travail et détente sont inscrits au même générique.

Un escalier parisien. On grimpe les marches. Moteur ! La visite peut commencer.

Un axe central autour duquel tourne l’appartement. Champs, contre-champs, cadrage, les points de vue sont différents selon l’endroit où l’on se place, mais tous racontent le même film.

Partout dans l’appartement, le bois est mis à l’honneur pour faire vibrer l’atmosphère comme dans un film en 3D. Blond au sol, doré pour la structure du canapé années 50, brut sur les caisses de vin qui font office de table basse et organique quand il s’agit de donner une touche “verte” à l’ensemble. Bref, cette pièce graphique-chic mérite bien un coup de projecteur ! La suspension Blown Lamp s’en chargera à merveille.

Pour marier ce fauteuil vintage avec le canapé, il suffisait de mélanger le jaune de l’un avec le bleu de l’autre afin d’obtenir le vert des plantes et du coussin Nomess Linear Memory. Applaudissements, la séquence est réussie !

Zoom avant sur cette bibliothèque dont les cases ont été volontairement déstructurées afin de créer des niches et casser les codes. N’est-ce pas là un excellent script en matière de DeSiGn ?!

Le jury de Sloft Magazine s’est réuni et a décerné à l’unanimité l’Oscar de la meilleure bonne idée à l’architecte en charge de ce projet, Félix Haudrechy. Pour répondre aux besoins du propriétaire qui a autant besoin d’un bureau pour écrire en solo, que d’un espace de co-working avec son scénariste ou d’une salle de réunion où recevoir son équipe de tournage, il a imaginé ce bureau coulissant. Grâce à un système de rails intégrés, le lieu est modulable et dynamique à l’envie. Offrant ainsi à la lampe Jieldé deux bras, un traveling avant ou arrière, au choix !
Plein cadre en papier Venilia sur les idées qui fusent et le rythme du scénario qui bat la Chamade comme dans le film d’Alain Cavalier avec Catherine Deneuve et Michel Piccoli.

Désormais nos meubles aussi peuvent incarner des personnages différents selon les accessoires dont on les équipe. Ici, le plateau de bois massif du bureau donne la réplique à des pieds d’acier Tip Toe très 21 ème Siècle. Mais rien n’empêche de les changer pour du bois tourné si on préfère les reconstitutions historiques.

Victor est certainement un grand réalisateur mais pas un grand chef. Vu la taille de sa kitchenette, il ne semble pas très attiré par les nourritures terrestres. Lui, son moteur, ce sont les grands scripts plus que les petits plats mijotés. À noter l’autre bonne idée de l’architecte avec le panneau du bar en plan coupé qui favorise la circulation.

La cloison d’origine entre le salon et la chambre a été abattue puis remplacée par cette bibliothèque créée sur mesure. Sa transparence par endroit est une façon astucieuse de délimiter les espaces sans pour autant les occulter. Cette niche, telle un objectif de chef op’, offre une profondeur de champ au propriétaire afin de garder un œil sur le reste de son appartement.

Sur le grand écran de ses nuits blanches, Victor a accroché en guise de tête de lit, des images qui constituent le décor sans cesse renouvelé de ses rêveries nocturnes. Une réalité augmentée au gré de son inspiration.

Peu de changements ont été nécessaires dans cette chambre. Seule la cloison a été accessoirisée. D’un côté une bibliothèque, de l’autre un dressing. Des rôles secondaires mais néanmoins indispensables.

La dorure de cette applique Warren en laiton en fait la star de l’espace de nuit, comme un clin d’œil discret au faste Hollywoodien.

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Veronick Dokan

Réalisation : Felix Haudrechy, www.felixhaudrechy.com