S'inspirerRénoverAcheter/Vendre
Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Un charmant duplex de 70 m² sur les hauteurs de Belleville

Un intérieur où la création contemporaine rythme les espaces  

Fiche Projet :

Surface : 70 m²

Localisation : Paris, France

Budget : N.C.

Réalisation : Maxime Gasnier et Sébastien Maschino

Maxime Gasnier et Sébastien Maschino forment un duo de curateurs influents de la capitale. Il y a un peu plus d'un an, le tandem emménage dans ce charmant 70 m² avec une terrasse surplombant les rues de Jourdain, petit village niché dans les hauteurs de Belleville. Visite de ce pied à terre atypique où la création contemporaine rythme chaque espace.

En 2018, habitant déjà depuis deux ans dans le quartier, le jeune couple découvre qu’un duplex est à vendre à 300 mètres de leur appartement d’origine. Curieux, les deux acolytes décident d’aller à sa rencontre pour évaluer son potentiel. La vue du rooftop les pousse à démarcher l’ancien propriétaire pour organiser une première visite. L’ouverture du séjour, la terrasse végétalisée et le volume des espaces les ont immédiatement séduits.

À travers les grandes fenêtres qui composent la pièce de vie, la lumière s’immisce avec tendresse à l’intérieur. Aucune cloison à l’horizon, chaque espace dialogue avec les autres pour ne faire qu’un. Soucieux de préserver les matières nobles qui étaient déjà présentes dans l’appartement, le couple s’est essentiellement concentré sur la décoration de leur nouvel intérieur.

Initialement habillé de motifs ornementaux, le carrelage de la cuisine s’est vu unifié grâce à une peinture vert émeraude de chez Ressource. Une couleur qui, selon les propriétaires, dialogue à merveille avec le parquet en bois massif et le mobilier qui l’entoure. « Selon nous, le vert possède une puissance chromatique complexe et ambivalente qui colle bien avec nos goûts : il évoque principalement à la fois l’organique et l’artificiel, l’histoire et l’avenir. »

À l’instar de leur magazine d’art contemporain The Steidz, Maxime et Sébastien ont choisi de mettre en lumière des œuvres d’art et pièces de mobilier issues de la nouvelle scène artistique. La table de Nicolas Zanoni réalisée sur mesure, la sculpture Halka 150 de Mesut Öztürk ou encore l'œuvre en grès de Xolo Cuintle en sont la preuve. Un intérieur qui s’inspire également de l’esthétique rétro des années 1970 avec son mobilier vintage chiné dans les brocantes parisiennes.

Collectionneurs à leurs heures, le couple s’amuse à dénicher des peintures, des photographies et autres sculptures imaginées par des artistes de leur génération : « Il s'agit parfois simplement de rencontres, de talents que nous souhaitons soutenir ou d’artistes avec qui nous collaborons à travers notre support papier. » Un appartement à l’image de ses propriétaires.

Dans les rues du quartier Jourdain, non loin de l’appartement de Maxime et Sébastien.

Les propriétaires nous ouvrent les portes de leur duplex.

« Dans le salon, le parti pris était d’avoir un mobilier peu encombrant, avec des lignes graphiques et des assises basses pour les sièges. »


Du fauteuil Pumpkin de Pierre Paulin édité chez Ligne Roset à la table Chair Brûlée de Nicolas Zanoni, le vert est une couleur que chérit le couple.

Selon les propriétaires, le vert symbolise l’avenir. Comme en témoignent les œuvres d’art et le mobilier de la jeune création habillant leur intérieur.

La salle à manger et la cuisine s’articulent autour d’un comptoir mobile à carreaux réalisé sur mesure.

Un plafonnier italien acheté chez Drei Paris dialogue avec une table à manger en marbre chinée sur Selency.

« Nous aimons croiser l’esthétique rétro des années 1960-1970 avec un esprit contemporain.»


La cuisine sur mesure était déjà présente lors de leur arrivée.

Une touche de couleur est apportée grâce à la carafe en verre Hay posée sur le plan de travail.

Le carrelage a été peint en vert émeraude. Un sol qui dynamise le bois massif du parquet et se conjugue avec les pièces de mobilier qui l’entourent.

Deux photographies de l’artiste Akis Karanos sont exposées sur le comptoir à carreaux du séjour.

Dans une bibliothèque niche, des céramiques sont exposées comme des œuvres d’art.

Ces pièces artisanales ont été chinées dans des brocantes parisiennes et les atelier de Vallauris. « Il y a également des créations plus contemporaines comme des poignées de porte sculpturales du designer Frédéric Pellenq. »

La table sur mesure du designer Nicolas Zanoni où sont posés les magazines The Steidz et Formae édités par le couple.

Maxime et Sébastien inspectent le dernier numéro de leur magazine dédié à la création contemporaine qu’ils viennent de recevoir !

Depuis l’une des fenêtres du séjour, une belle perspective arborée s’offre à notre regard avec son enchevêtrement de constructions typique de ce quartier vallonné.

Une bibliothèque blanche USM longe l’un des murs de la pièce de vie et accueille de nombreux livres d’art.

Un support idéal pour exposer les œuvres acquises par le tandem au cours de ces dix dernières années…

La sculpture Halka 105 de Mesut Öztürk, artiste qui a fait l’objet d’une exposition dans leur ancienne galerie d’art, à Belleville.

Le fauteuil en bois Kann Design tournant le dos aux diverses plantes vertes placées sous l’escalier.

L’étage, accessible par un escalier métallique, donne accès à la chambre et sa spacieuse terrasse de 18 m².

À l’étage, la chambre donne accès à la terrasse par l’une des deux grandes fenêtres.

Dans cette pièce, le souci du détail est omniprésent. Comme en témoignent les romans parfaitement alignés qui ornent l’étagère et la lampe en céramique posée au sol.

Sur la table de chevet, une lampe Pipistrello faisant face à diverses œuvres d’art, pour certaines encore emballées !

Maxime et Sébastien nous guident vers l’endroit qu’ils chérissent le plus dans leur appartement : la terrasse.

Bien plus qu’un simple rooftop, c’est un havre de paix où la nature reprend ses droits.

Les adresses « les yeux fermés » de Maxime et Sébastien :
 
Pour une pause culturelle
LA GALERIE SULTANA
75, rue Beaubourg 75003
Nous l’apprécions pour sa sélection d’artistes qui traitent de sujets socio-politiques autour du corps et de l’identité.
 
Pour acquérir un beau livre
LA LIBRAIRIE SANS TITRE
2, rue Auguste Barbier 75011
Nous aimons ses propositions inépuisables d’ouvrages qui abordent des thématiques queer et culturelles.
 
Pour un verre entre amis
LE BAR DU BABEL BELLEVILLE
3, rue Lemon 75020
Sa carte de vins, de cocktails et de mezze néo-orientaux est incroyable.
 
Pour chiner des créations singulières
LA BOUTIQUE DREI
21, rue de la Villette 75019
Nous l’apprécions pour ses pièces de design chinées, radicales ou artisanales.
 
Pour une pause gourmande
LE CANDLE KIDS COFFEE
107, rue des Couronnes 75020
Nous l’aimons pour son thé glacé à l’hibiscus servi en été et son odeur de café torréfié en hiver.

Photographies : Jeanne PERROTTE
Texte : Marine MIMOUNI

Réalisation : Maxime GASNIER et Sébastien MASCHINO