Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

28 m² « Couture » à Barbès

L'appartement sur mesure d'Aymeric à Barbès. Un beau jour de 2018 Aymeric a besoin de trouver un logement. Et vite ! Ce sont des choses qui arrivent. Il se met à chercher un appartement "prêt à habiter". Son objectif : pas de travaux ; rien d'autre à faire que de signer chez le notaire et déballer ses cartons.

Le marché de l'immobilier à Paris n'est malheureusement pas le plus docile et Aymeric perd vite espoir... Jusqu'à sa rencontre providentielle avec la jeune et talentueuse architecte Rebecca Benichou, fondatrice de Batiik Studio. Il la découvre un soir dans l'émission La Maison France 5 où elle présente l'une de ses réalisation : un appartement de 22 m² parfaitement optimisé. La réalisation lui plaît et l'architecte lui inspire confiance. Aymeric décide de mettre entre les mains de Rebecca ses destins immobiliers.

Ils dénichent rapidement une surface rectangulaire en mauvais état mais pleine de potentiel dans le quartier de Barbès. Quand lui n'y voit qu'un taudis sans avenir, l'architecte y voit l'endroit parfait pour le futur intérieur de son client. Elle est investie d'une double mission : concevoir l'espace et le décorer entièrement. 28 m² qui deviendront un appartement d'un seul tenant au style minimaliste mais avec beaucoup de caractère.

Les travaux qui durent 3 mois aboutissent à un magnifique espace aux choix audacieux. L'espace cuisine est situé à l'entrée de l'appartement et permet donc de libérer de la place dans la pièce principale dont le fond est occupé par une grande banquette faite sur mesure. La chambre, le dressing et la salle de bain, réduits au strict minimum, sont cachés derrière une claustra en noyer sombre. Rebecca a également géré tous les choix de mobilier de marques scandinaves qui s'inscrivent parfaitement dans cet univers très masculin.

Aymeric voulait du "prêt-à-habiter", mais grâce à un coup de pouce du destin qui lui a fait rencontrer la bonne architecte, il a finalement emménagé dans un espace "couture", conçu pour lui, à son image, au centimètre près.

Le fond de l'appartement

L’entrée donne directement dans la pièce principale avec à droite la cuisine, au fond la belle banquette faite sur mesure. On aperçoit, derrière la claustra à gauche, la chambre.

Focus sur la cuisine

La cuisine est faite en Valcromat noir, ce qui lui donne un côté très masculin et élégant.

La cuisine

Pas de place perdue avec les tabourets de bar Hee de chez Hay installés face à la fenêtre. La table est escamotable et se range dans le mur de droite.

La vue vers l'entrée

La vue vers la porte d’entrée. Dans la continuité de la cuisine, Rebecca a fait construire un ensemble de placards bas qui sert aussi de banquette haute pour s’assoir face à la table CPH Deux 220 de chez Hay.

Les fenêtres

Les trois grandes fenêtres de l’appartement donnent sur une cour et apportent une belle lumière à tout l’espace. Autour de la table, deux tabourets hauts à vis.

Focus sur la lampe

Ce drôle de champignon noir est en fait une lampe Bell Hop de chez Flos qui se charge en USB. Pratique pour ceux qui n’aiment pas les câbles qui traînent…

La banquette

La partie salon de la pièce principale avec au fond la magnifique banquette faite sur mesure qui cache deux grands tiroirs sous l’estrade. C’est la touche « Aymeric » de l’appartement qui la voulait bleu roi, contrairement à la recommandation de Rebecca qui l’avait proposée en bordeaux. À gauche, la claustra qui court dans le sens de la longueur et derrière laquelle se cachent le petit dressing, la chambre et la salle de bain.

Le fauteuil

Focus sur le tapis Basalte de chez Eno Studio entouré d’un joli fauteuil bas Hee de chez Hay.

Focus sur la banquette
La claustra de la salle de bain

Derrière cette jolie porte en noyer se cache….

La salle de bain

…la salle de bain ! La robinetterie et la pierre sont noirs, en cohérence avec le reste de l’appartement.

La claustra de la chambre

On devine derrière les lambris la chambre d’Aymeric avec deux grands tiroirs qui filent sous le lit et sont accessibles depuis la pièce principale.

Le lit

La chambre est reduite à sa plus simple expression : un lit, une lampe et une étagère. Ni plus ni moins.

La vue vers le dressing

Au bout de la claustra, quelques marches qui permettent d’accéder à un petit dressing.

Le dressing

De grands miroirs ont été rajoutés sur les portes du dressing pour aggrandir l’espace.

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Grégoire & Jean

Réalisation : Rebecca Benichou, Batiik Studio, https://batiik.fr