Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Fondation maison

Laurent Goumarre expose le peintre Cyril Duret. On parle tellement des galeries, musées ou fondations qu’on en oublie que le domicile des particuliers est un lieu où l’art s’expose et se vit. Les concerts en appartement n’ont jamais été aussi nombreux par exemple. Une nouvelle illustration de cette tendance se fait jour : les expositions à domicile. Nous étions justement au vernissage de l’exposition Duret chez Laurent Goumarre. Cet accrochage dans un appartement-collection est le fruit d’une rencontre. Celle de Laurent Goumarre, homme de radio (il anime le « Nouveau Rendez-vous » tous les jours sur France Inter à 18h) et passionné d’art et de design contemporain avec le peintre Cyril Duret, diplômé des Beaux Arts de Nancy, en passe de se tailler une solide réputation dans le domaine de la peinture, art qu’il réactualise avec panache. Sloft Magazine oblige, nous saisissons l'occasion pour vous faire visiter un appartement haussmannien furieusement contemporain grâce à la collection qu’il abrite. On notera au passage la touche irremplaçable qu'apporte un objet d'art à un intérieur. À commencer par un tableau puisque c'est notre sujet du jour.

Bonne visite ! Vous avez de la chance, l’entrée est gratuite !

Cyril Duret

Notre portrait du peintre Cyril Duret, lui même grand amateur et spécialiste du genre. Un aperçu de son travail en la matière avec, derrière lui, une sanguine de l’écrivaine Edmonde Charles-Roux.

Cyril Duret

Le salon, où l’on remarquera de nombreuses pièces de design ainsi que plusieurs oeuvres aux murs dont un grand tableau de Cyril Duret : d’après Georges Mathieu : Saint-Tropez “La Bravade” II.

La bibliothèque accueille une nouvelle toile de la série ” d’Après Mathieu” de Cyril Duret : Aéroport E. Forlanini, Milan la nuit.
Dans la salle à manger, au dessus de la bibliothèque, on retrouve la patte de l’artiste avec ce Grand Hotel Park de Gstaad. Cyril Duret s’est inspiré des cartes postales de vacances que Georges Mathieu envoyait dans les années 70 pour produire ces grands formats sur lesquels il appose un motif emprunté aux créations abstraites du peintre qui dessine dans ces années-là la pièce de 10 francs.
Cyril Duret

Une juxtaposition en rose. Un portrait de femme au crayon et le Chewing Gum de Martin Mc Nulty.

Cyril Duret

Au dessus du canapé, on retrouve un grand format d’après Georges Mathieu : A Saint-Tropez, “La Bravade”. On remarquera le bout de canapé de Sottsass, le maître du style Memphis !

Cyril Duret

Où l’on découvre le maître des lieux ! Laurent Goumarre nous accueille dans son salon dans un portrait de Cyril Duret. C’est une double mise en abîme, puisque derrière Laurent Goumarre, on remarque un curieux lapin. Il s’agit d’un portrait d’Henri Salvador déguisé, peint par Cyril Duret et acquis par le collectionneur ! Inception, on vous dit.

Cyril Duret

Une belle cabine rouge traverse l’appartement. C’est un nouveau grand format d’après Mathieu intitulé Téléphérique Glacier des Diablerets. Idéal pour purifier l’atmosphère d’une pièce.

Cyril Duret

Deux rochers affleurent au premier plan. Derrière, l’eau de la Méditerranée scintille sous le soleil. Il s’agit du Port des Pêcheurs à Saint-Tropez.

Cyril Duret

Dans le couloir, entre plusieurs oeuvres, on remarque ce portrait d’un jeune homme comme installé là depuis toujours : Julian à la potiche.

Cyril Duret

Nous retrouvons le portrait de la célèbre femme de lettres Edmonde Charles-Roux qui dirigeait le Vogue dans les années 60. Toute une époque ! Celle du glamour des années 60 et 70 que Cyril Duret nous fait redécouvrir à travers l’évocation de  lieux de villégiatures prestigieux et de figures du monde des arts.

Photographies : Fabienne Delafraye
Texte : Jean