Sloft MagazineLa Sélection SloftSloft ProjetsSloft StudioContact
Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

Elisa Uberti, sculptrice de formes réconfortantes

Des pièces uniques dans un esprit "slow design".Dans son atelier Roubaisien, Elisa Uberti travaille principalement le grès, sa matière de prédilection, qu’elle modèle à la main pour créer des sculptures, lampes ou vases aux formes courbes et réconfortantes témoignants d’un geste manuel ancestral. Ses oeuvres forment un microcosme particulier, loin de l’uniformisation, et témoignent de sa sensibilité artistique. Un univers épuré aux inspirations multiples telles que la nature minérale et organique, le nomadisme, l’architecture et la poésie de l’espace reliés par un même fil conducteur, le respect du temps qui passe et un besoin d’intemporalité. 

Son travail, à la frontière entre l’art et le design, réunit tradition et modernité. Il constitue une recherche constante de volumes enveloppants et de formes émotives. Séries d’objets sensibles et poétiques, minis architectures, cabanes, refuges, géodes ou grottes. Habitations protectrices pour micro-organisme. Ce qui l’intéresse dans cette démarche créative instinctive c’est l’équilibre entre la rigueur des contraintes techniques et la nécessaire liberté et spontanéité du geste. Cela l’amène à créer des pièces uniques dans un esprit “slow design” où le travail de la main prend tout son sens. Un processus lent qui respecte la fabrication artisanale de l’objet et va à contresens de la consommation de masse.

Découvrez 6 réalisations d’Elisa Uberti.
ELISA UBERTI SCULPTURE ÉTREINTE

Sculpture Étreinte – Grès chamotté 

ELISA UBERTI SCULPTURE LA MARCHE

Sculpture La marche – Grès noir chamotté

Lampes Édifice  Grès blanc chamotté brut ou émaillé – Taille 40/60 cm

ELISA UBERTI SCULPTURE MOUVEMENT

Sculpture Mouvement – Grès blanc chamotté 

ELISA UBERTI SCULPTURE OMBRE

Sculpture Ombre – Grès blanc chamotté troué 

Lampes Refuge Grès blanc chamotté / grès noir chamotté – Taille 40/60 cm

ELISA UBERTI PORTRAIT

La sculptrice Elisa Uberti dans son atelier Roubaisien.

L’interview compacte
 
Sloft Magazine : quel a été le déclic pour te lancer ?
J’étais styliste pour une grande enseigne de prêt-à-porter quand j’ai eu envie de me lancer dans un nouveau projet. Quand je préparais des planches de tendance pour la mode, j’aimais y mettre des images de céramique. Les couleurs, les textures, le côté parfois primitif, cela m’inspirait beaucoup et me servait de point de départ pour créer un univers stylistique. Cela faisait quinze ans que je travaillais pour la mode et j’ai eu envie d’autre chose, j’ai eu envie de faire quelque chose de mes mains, d’être dans la conception et la réalisation. Le métier de styliste ne correspondait plus à mes valeurs et j’avais besoin de m’exprimer avec un nouveau médium. Le travail de la terre m’intéressait pour son côté brut et pour la liberté formelle que cela m’apporte.
 
Sloft Magazine : quelle est ta singularité ?
Je travaille à la fois comme une artisane, une artiste et une designer. Je ne fais pas de série, uniquement des pièces uniques, des pièces utilitaires travaillées comme des sculptures et je fais également de la sculpture.
 
Sloft Magazine : quelle serait ton habitation idéale ?
Mon habitation idéale serait entourée de nature, un lieu pour me ressourcer avec beaucoup de lumière, ouverte le plus possible sur l’extérieur mais pas trop isolée de la ville. Je n’ai pas besoin de grands espaces mais plutôt d’un lieu calme et cocooning.
 
L’auto question d’Elisa Uberti : quels sont tes projets ?
Je travaille sur une future exposition solo où je présenterai des pièces assez grandes et tout un univers formel. J’aimerai également tester d’autres matériaux mais toujours des matériaux naturels.
Le CV
 
Elisa Uberti 
Après un BAC Arts Appliqués à Roubaix, un BTS Stylisme de mode et une licence en Mode, Elisa poursuit avec une formation courte l’apprentissage du drapé au prestigieux Central Saint Martins College de Londres. Elle considère la mode comme un moyen de communication. C’est le médium qu’elle choisit pour exprimer ses envies et sa créativité. Son rapport au textile est fusionnel. Elle voue une véritable passion à la matière, à ses possibilités, pour le vêtement de manière générale, son histoire comme témoin d’une époque.
 
En 2004, Elisa crée sa propre marque de mode. L’envie d’entreprendre, d’être indépendante l’amène à créer un univers complet qui lui ressemble. Elle commence par créer des petites séries dans son atelier de l’époque. En 2006, l’aventure s’accélère, Elisa ouvre une boutique et distribue à l’international par le biais des salons professionnels de Paris, New York et Tokyo. Une expérience passionnante et enrichissante. Après 8 ans de mode, Elisa reprend le chemin du salariat et travaille pour une grande enseigne de prêt à porter. Elle y apprendra beaucoup, voyagera, fera de nombreuses rencontres professionnelles. Après ces années passées dans la mode et le rythme effréné des collections, elle décide de passer à autre chose. La consommation de masse, le manque de transparence dans la fabrication, l’obsolescence des produits que l’on jette au grès des saisons… ne lui correspond plus.
Animée par l’envie de retravailler de ses mains, Elisa se tourne naturellement vers l’artisanat. Sensible à la beauté des objets en céramique et au travail artisanal, elle ressent le besoin d’un retour à la simplicité. C’est ainsi qu’elle commence, en septembre 2016, une formation de plusieurs mois. L’apprentissage de la céramique est long ; il apprend la patience et la modestie. C’est en 2018, au sein des Ateliers Jouret, à Roubaix, qu’elle ouvre son atelier de céramique.

Photographies : Elisa Uberti (oeuvres) & Coralie Bonnet (portrait)
Texte : Jacques