Le magazine des intérieurs urbains inspirants de 15 à 70 m²

À la recherche du cool ! Rencontre avec Laurent Laporte

Portrait du fondateur de Whereisthecool?Que se passe t'il quand un publicitaire, un surfeur, un fin gourmet, un photographe, un amoureux du style, un passionné des arts graphiques et un grand voyageur se mettent autour d'une table pour partager leurs intuitions et leurs inspirations ? Cela donne Whereisthecool?, le nouveau média qui traque le cool aux quatre coins de la planète. D'ailleurs, tous ces personnages sont en fait une seule et même personne, Laurent Laporte. C'est lui qui se cache derrière cette publication iconoclaste.

Nos chemins "digitaux" se sont croisés quand nous avons publié la visite guidée "Coup de foudre à Belleville Hills" dans laquelle nous mettions en avant les chaises Plia du designer Giancarlo Piretti. Au même moment Whereisthecool? faisait un post sur ces icônes du design italien. La connexion était faite. Justement, la déco a aussi sa place dans cette publication éclectique dont la force est d'être prescriptrice sans être donneuse de leçons. Après avoir visité l'appartement que Laurent a entièrement refait et décoré avec sa compagne Marie, nous avons eu envie d'en savoir plus sur ce "nouvel homme de la renaissance" aux multiples casquettes et fondateur de Whereisthecool?.

Le Portrait de Laurent Laporte

Laurent Laporte, c’est l’homme qui se cache derrière la publication Where Is The Cool?. Il pose assis sur les marches du jardin d’hiver de son appartement.

L'atelier

Sous l’appartement, une grande cave réhabilitée en atelier. Ici, bureau au calme, studio photo et labo pour développer ses tirages argentiques.

La vue vers la bibliothèque

Mélange des styles et des inspirations.

Les détails de la bibliothèque

Détails de la bibliothèque.

La table basse

Sur la table basse en orme du salon, un exemplaire de la version “0” de la publication papier de Whereisthecool?.

La photo

Au mur, un tirage de la série Space Ipsum de Laurent.

Interview de Laurent Laporte
 
Sloft Magazine : Comment es-tu devenu un inlassable chasseur de cool ?
Laurent : J’ai commencé avec un blog il y a une dizaine d’années, Boducon (une référence à Toulouse ma ville d’origine), qui est toujours en ligne d’ailleurs. C’était, au début des années 2010, un des premiers sites qui traitait de tendance et de mode masculine avec Redingote par exemple. Et j’ai vu assez rapidement que ces sujets suscitaient un fort intérêt. La plateforme Tumblr qui rendait hyper simple le partage et la publication d’images est apparue peu de temps après et les sources d’inspiration ont été démultipliées ! J’ai alors créé à ce moment là Whereisthecool?, une succession d’images venant de tous les horizons, répondant toujours à la question que pose le titre. J’ai publié des milliers de posts sur la plateforme Blogspot à l’époque avant de tout basculer sur Instagram qui est maintenant mon unique support. Le sujet me passionnait tellement que j’ai décidé il y a trois ans de quitter mon job dans la pub pour m’y consacrer à plein temps.
 
Sloft Magazine : Où vois-tu du cool dans la déco ? 
Laurent : Je peux vous donner les exemples dont j’ai parlé dans Whereisthecool?. D’abord les chaises Plia ! Que vous aviez également mises en avant dans Sloft Magazine. Je les adore, de toutes les couleurs. Elles sont de plus en plus compliquées à trouver.  D’ailleurs, la rose et la bleue que nous avons chez nous, nous ont demandé un gros travail de chinage ! Il y a une grosse tendance sur les transparences en ce moment et je trouve qu’elles y correspondent bien. Ensuite, le “rippled glass”, que l’on appelle le “verre cathédrale” en français, j’imagine pour son aspect “vitrail”… La présence de légers reliefs supprime la transparence limpide du verre et lui donne une autre sorte de transparence, plus poétique. Pour vous en convaincre, je vous conseille l’excellente série “botanical” du photographe Samuel Keller.
 
Sloft Magazine : Quelles sont les prochaines actualités de Whereisthecool? ?
Laurent : Après l’édition “0” de la version papier de Whereisthecool? je travaille sur l’édition 1 ! Faire un magazine papier est compliqué et coûte cher, il faut donc que je trouve des annonceurs pour m’accompagner. Aussi, j’essaye de convaincre des marques de l’intérêt de s’aventurer sur des territoires nouveaux pour elles, qui sortent de l’esthétique habituelle des magazines lifestyle ou de mode actuels. Il n’y a aucune page “publicitaire” dans le magazine pour ne pas polluer le cours de la lecture. Les contenus réalisés pour des annonceurs arrivent de façon tout à fait naturelle, au coeur de l’éditorial ; c’est nous qui les réalisons. Ils correspondent toujours à la ligne et la direction artistique globale du magazine pour que l’ensemble reste cohérent. Aujourd’hui, je travaille essentiellement avec des jeunes marques qui sont souvent nées à peu près en même temps que Whereisthecool?. Nous partageons la même vision sur le type de contenu, la manière de le médiatiser, etc. L’objectif est maintenant de convaincre des annonceurs plus établis, plus “gros” qui souhaiteraient sortir un peu du tunnel classique de leur communication et s’amuser un peu, explorer. Mon support doit être une aire de jeux pour eux, une respiration au milieu de tout le contenu très contrôlé qu’ils produisent toute l’année.
La table des repas

Les fameuse chaises Plia.

Le jardin d'hiver

Des panneaux en verre cathédrale pour habiller la verrière du jardin d’hiver.

Photographies : Fabienne Delafraye, Laurent Laporte
Texte : Grégoire